Bienvenue dans un monde où rien n'est banal...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                      Bienvenue Dans Le Monde Du Clown Démoniaque ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le forum vient d'ouvrir ses portes et qu'une grande partie des rôles sont disponibles. Merci de bien vouloir vous rendre dans la partie " Annonces et Nouveautés " pour en prendre connaissance. Bon jeu!                          

Partagez | 
 

 Un tour ( Beaufort )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 20:18

Je venais tout juste d'être payé par le roi, pas grand chose toutes fois, mais le peut d'or me servirais à acheter le blé et les pommes de terres pour le repas du soir. Un monde fou circulait dans les hales aujourd'hui... J'avais reçut une missive de Beaufort il y a deux jours, des mots doux certes mais cachant une promesse d'evasion. Il me manquait horriblement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 20:57

François revivait, depuis qu'il avait reçu une lettre de son cousin, le roi Louis XIV, lui permettant de rentrer à Paris. Son exil avait vraiment été pénible, loin de Paris, loin de sa famille, mais d'abord et avant tout, loin de sa belle. Son Isabelle. Depuis qu'il l'avait rencontrée, toutes les fleurs semblaient s'être fanées. Elle était devenue aussi importante que l'air qu'il respirait, et loin d'elle, il étouffait.
Mais, grâce à Louis, le Roi des Halles était de retour dans son royaume et il recherchait sa reine. Le Duc de Beaufort arpentait les Halles, presque joyeusement, saluant quelques personnes au passage. Mais malgré son bonheur d'être de retour, la misère des gens qui l'entouraient lui était douloureux. Les images du massacre des révoltés au Palais Royal lui revenaient en mémoire et le rongeaient de culpabilité.
Mais soudain, il aperçut une personne qui fit tout à coup s'envoler toute culpabilité. Elle était là, celle qui régnait sur son coeur, qui habitait ses rêves depuis son départ de Paris. Sa Reine, sa Déesse. Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme et il courut vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 21:33

J'arpentais les différents stand des récoltant en essayant de trouver les aliments du repas de se soir au moins cher. Je ne vis alors pas ma motivativation à rester en vie arriver vers moi, mon Beaufort, mon âme, la seconde partie de mon être. Je répondais aux gens qui me connaissaient fort bien concernant mon moral, les rassurant du mieux que je pouvais, ils avaient bien assez de leurs soucis sans que j'y rajoute les miens. Je mis mes derniers achats dans le revers du tablier attaché à ma taille que j'avais rabattut afin de m'en servir comme poche. Cependant au bout de quelques petites secondes le tout tomba à terre, je levais les yeux au ciel, ce n'était véritablement pas mon jour. C'est alors que je vis enfin l'élu de mon coeur, un sourire ravis, au comble de la joie aux lèvres. Je ne pris pas la peine de rammaser les marchandise qui s'était éparpiller sur le sol. Je sauta dans les bras de la personne qui m'était la plus chère au monde, des larmes de joie coulèrent sur mes joues. Dans un sourire étouffé de sanglot de plaisir de le retrouver enfin!

- Mon Dieu ! ... Comme il m'est doux de vous retrouver ... Enfin! Ma voix s'était faite hésitante, mais cependant au comble du bonheur.

Lorque je lui avait sauté dans les bras, mes bras s'était accrochés à son cou, j'avais ensuite enfouit ma tête dans le creux de sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 22:15

À présent, plus rien d'autre n'importait pour le duc. Son coeur lui était enfin rendu en entier et il pouvait de nouveau respirer. Il serra sa bien-aimé contre lui, savourant ces retrouvailles qu'il espérait depuis son départ. Son coeur bondissait joyeusement dans sa poitrine et sa main gantée de noir caressait les doux cheveux d'ébène de la seule souveraine de son coeur et de son esprit. À cet instant, le monde pouvait bien s'arrêter de tourner, François s'en fichait royalement. Isabelle était là, dans ses bras, c'était tout ce qui comptait.

Oh, mon amour. J'ai l'impression de revivre. Vous m'avez tellement manqué ! murmura-t-il en déposant un tendre baiser sur le front d'Isabelle, des larmes de bonheur aux yeux.

Le Roi des Halles prit une des mains de sa belle dans la sienne et y fit un baiser des plus tendres. Il l'aimait, oh, oui, il l'aimait plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 22:31

Je le serra de toutes les pauvres force de cette dure journée de labeures m'avait laissée. Le sentir si près de moi après tout ce temps séparés l'un de l'autre me rendait encore moins résistante à l'amour qu'il me portait. Je lui offrit un de mes plus beau sourire, savourrant le contact de ses lèvres sur ma peau.

- Je vous aime d'un amour inconditionel... Ces quelques années m'ont parrut être des centaine de siècle sans vous auprès de moi... Lui murmurai-je trop ému pour le formuler à voix haute.

Je blottis contre son torse, cachée par son long manteau de cuir noir qui avait mal vécu ses quelques années d'éxil. Le roi avait ordoné qu'on l'éxile assez loin de Paris, à plusieurs miller de kilomètres même. Après la fronde, le carnage avait été immence, ma maison avait été ravagée, détruite même... Je vivais à présent dans une auberge bien plus insalubre que les autres demeures... Je pris doucement sa main et le tira à l'écart, repérant quelques gardes du roi effectuer leur ronde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 22:58

Toutes ces années d'absence, et pourtant rien ne semblait avoir changé. Le peuple mourait encore de faim, croulait encore sous les impôts et le travail. François sentait bien que son Isabelle était épuisée de sa journée de travail. Il la sentait affaiblie dans ses bras et la couvrit de son long manteau de cuir noir quelque peu usé par les intempéries, comme pour la protéger. La misère dans laquelle elle et le peuple se trouvaient, quand sa propre famille vivait dans le luxe et les fêtes, cela le révoltait au plus haut point. Mais, à sa révolte intérieure vinrent s'opposer les cris des blessés et des agonisants après l'assaut avorté du Palais Royal. La révolte avait un prix et le Roi des Halles ignorait s'il aurait à nouveau le courage de le payer.
Soudain, Isabelle le tira gentiment à l'écart, car des gardes faisaient leur ronde. Une fois qu'ils furent cachés, le jeune homme caressa la joue de sa douce Isabelle et l'embrassa tendrement. Puis, il la serra à nouveau contre lui. Il ne voulait plus être séparé d'elle, plus jamais.


Ma tendre amie, vous me semblez bien fatiguée. Rien n'a donc changé depuis mon départ ? Il n'y a donc eu aucune amélioration pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 23:09

Je prolongea son doux baiser avec une douceur des plus troublante. Je blotis encore une fois contre lui, son odeur ennivrante et rassurante m'avait tant manqué. Je n'avais jamais faillis à son amour pendant ces années d'abscens, jamais! Je le regarda, tendrement, posant un main fraiche sur sa joue. Je pouvais voir au travers de ses yeux qu'il aurait préféré renier sa famille et le luxe qui lui faisait éprouver une telle honte envers nous, le peuple.

- Nous avons tout essayé, je vous le jure... Mais n'avons su que nous apporter ennuis et travaux supplémentaire. La vie n'est pas plus aisée mon bon ami...

Je baissa la tête, ne voulant aucunement que le massacre recommence de nouveaux.

- Hélas! Malgré nos effort pour tanter de nous faire entendre, bon nombres de gens du peuple ont disparu à la bastille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 23:35

Malgré sa joie de retrouver sa "Reine des Halles, ce qu'elle lui apprenait le faisait souffrir. Quoi, ce massacre, ces actes de vandalisme, cette révolte pour rien ? Les souverains étaient malgré tout restés sourds aux cris du peuple ? Ou avaient-ils décidé de les ignorer ? François éprouvait une grande colère contre le Cardinal, contre sa propre tante et contre son Royal Cousin, qui affamaient et opprimaient ce peuple qu'il avait si bien appris à connaître. Mais que pouvait-il bien faire, contre ces trois personnes qui dirigeaient la France d'une main de fer ? Seul, il ne pourrait rien faire. Et après ce qu'il s'était passé la dernière fois, il ne se sentait pas le courage de risquer d'autres vies. Pourquoi ne pouvait-il pas se contenter de vivre simplement son amour avec Isabelle ?

Comme j'ai honte de ma famille quand je vois la misère dans laquelle vous êtes, ma mie. J'aimerais tellement pouvoir vous aider... dit-il en posant sa main sur celle de sa bien-aimée.

Il plongea son beau regard gris-vert dans les yeux marrons de la jeune femme qu'il aimait, la contempla un moment, puis l'embrassa à nouveau. Il avait besoin d'elle, comme la terre a besoin du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 14 Mai - 23:48

Je prolongea ce baiser avec beaucoup de tendresse et de douceur. La distance qui s'était interposée entre nous pendant ces quelques années avait renforcées notre relation... Mais là, maintenant, la terre pouvait bien s'écrouler nos pieds, du moment que ma fin soit avec lui à ses côtés rien n'était plus important. Je stoppa avec subtilité notre baiser et lui murmura ces quelques paroles.

- N'ayez pas honte mon doux ami, nous ne pouvons rien contre cela...

Je me mis sur la pointe des pied, posant mon front contre le siens, plongeant un regard doux et rassurant dans le sien.

- Nous ne choisisons pas notre famille ni notre Nature, la vie est bien injuste. J'aurais préférée être de votre rang afin de vous aimez comme il se le doit, sans me cacher...

Je pris de mon autre main la sienne et entre-lassa mes doigts fins au siens.

- Mais puisce que ce cacher reste la seule solution alors je cacherais avec vous jusqu'a ce que je ne puisse plus être à vos côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 0:25

Les mots d'Isabelle allèrent droit au coeur du jeune duc de Beaufort. Il regarda leurs doigts entremêlés avec beaucoup de tendresse et sourit à Isabelle. Qu'importe de devoir se cacher pour se voir, cela en valait la peine. Et puis, François n'était que duc, c'était pour lui plus facile que s'il avait été à la place de son cousin. Il avait entendu parler de son histoire avec mademoiselle Mancini, et il l'avait plaint de tout son coeur. Le Roi des Halles baisa la main de sa Reine et la serra contre lui tout en maudissant intérieurement la Fatalité qui l'avait fait naître noble et pas sa bien-aimée.

Oh, ma chère, le bonheur de vous retrouver après tant de temps est tel que je ne veux pas songer aux malheurs. Je voudrais rester pour l'éternité ici avec vous, ma douce amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 0:37

Les belles paroles de mon plus grand amour me fit pétiller les yeux d'émotion, il était vrai pour moi aussi que je souhaitais vivre àses côtés sans penser aux risques des lendemains certainement douloureux de le voir partir.Je lui rendit son sourire

- Mon coeur vous appartiens François, vous le savez bien ...Personne d'autre que vous ne saura m'aimer comme vous le faites sire...


J'entourra sa main des deux mienne avec fragilité et fébrilité. Je jetta un coup d'oeil à la ruelle adjascente qui menait à la modeste auberge où j'avais trouvé refuge. La voie était libre, aucun garde n'y tournait, nous pourrions nous y aventurer. Je regarda d'un regard appaissant le seul homme qui faisait battre mon coeur.

- Mais où allez vous donc demeurer, votre logis est à des lieux, et, votre cousin vous tiens toujours rigueur de la fronde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 1:12

Vous êtes ma souveraine, Isabelle. Je suis à vous corps et âme. Et je ne pourrai aimer que vous. S'il ne tenait qu'à moi, je vous épouserais, soyez-en absolument convaincue et n'en doutez jamais, ma bien-aimée.

Oh, s'il n'était pas noble, ou si elle l'était... Mais sa famille ne serait jamais d'accord. Cette chaîne dorée qu'on appelait la Noblesse, François aurait voulu la briser, maillon par maillon, pour rejoindre Isabelle. À quoi bon tous ces privilèges, si c'est au détriment des autres et si on ne peut pas aimer qui on veut ?
Mais, comme il l'avait dit, il ne voulait pas penser au malheur de ne pas pouvoir épouser la femme qu'il aimait avec tant de passion et de tendresse, mais au bonheur de pouvoir être à ses côtés après tant d'années où son amour pour elle n'avait cessé de grandir. Il aimait tout en elle, il l'avait aimée dès le premier regard, la première parole.
Le Roi des Halles sourit tendrement à son amour, porta une des mains de cette dernière à ses lèvres et lui fit un baise-main des plus galants.


Mademoiselle, je me moque bien, ce soir, de dormir dans un château ou dans une auberge, tant que je peux être près de vous. Je viens à peine de vous retrouver, je ne veux pas vous quitter maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 1:26

Je fus touchée par ses paroles. J'étais comblée, rien que sa présence me comblait mais ses douces paroles aussi. Je l'aimais tant, je n'imaginais plus une seconde de ma vie sans lui. Son sourire si tendre fit éclairer dans mon regard certainement des millier d'étoiles, puis le baiser qu'il porta à ma main me fit rougir comme une pivoine.

- Notre séparation forcée à été déchirante et éprouvante mon amour, je ne peut plus me passer une seconde sans vous à mes côtés. Seul Dieu sait combien je désire passer ma vit entière auprès de vous...

Je déposa un fin baiser sur ses lèvres si douce. Puis lui fit un sourire des plus charmant.

- Suivez -moi donc, je n'ai qu'un endroit où aller... Je lui désigna l'auberge au font de la ruelle. Vous avez de la chance se soir Monsieur, Les gardes n'y passent pas, bien qu'ils ne seraient tarder.

Je l'entraina avec légèreté par a main dans la ruelle cependant en pressant le pas. Le jour commençait à décliner, il n'était pas prudent de rester dans les rue dans ses cas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 1:58

Le Duc de Beaufort prolongea le baiser d'Isabelle et lui caressa gentiment la joue. À chacun de ses baisers, François avait l'impression d'entrevoir le Paradis après son long séjour au Purgatoire. Alors, quand son ange lui désigna une auberge au fond d'une ruelle, son sourire demeura inéffaçable. Tout souriant, il se laissa entraîner avec légéreté vers la porte de l'auberge par son bel amour. Mais avant d'entrer, il l'embrassa à nouveau et lui murmura à l'oreille:

Ah Isabelle, que ferais-je sans un bel ange comme vous à mes côtés ?

Comme l'exigeaient la convenance, il entra en premier dans l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 2:05

Je sourias au parole qu'il me murmura à l'oreille et lui en murmurais moi aussi :

- Votre Ange serait perdue sans vous...

Je lui adressa un de mes plus beau sourire. Je le laissa entrer le premier dans l'auberge comme la courtoisie le voulait, je tenait cependant toujours sa main aussi fermement que je le pouvais, bien que je ne pouvais pas lui faire grand mal, comme pour m'assurer que plus jamais nous nous séparions.
Dès que que mon grand amour " Le Roi des Halles " fut rentré et que j'eux soigneusement refermé la porte, se fut l'effervescence dans l'auberge. Que se soit l'aubergiste ou même les autres personnes du peuple, tous ce beau monde arriva aurpsè de leur réfférence revenu. Tout le monde l'acclamait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 11:58

Toute l'effervescence que son entrée déclencha dans l'auberge surprit quelque peu Beaufort, mais cela ne se lut qu'un temps sur son beau visage. Il sourit à ceux qui l'acclamaient et serra les mains qu'on lui tendait, sans pour autant lâcher la main de son ange. L’agitation des gens de l’auberge confirmaient ce que les Parisiens disaient de François : il était bien le Roi des Halles. Plus d'une fois dans la foule, il entendit crier:

Vive Beaufort !

Ah, ce cri, il lui rappelait de bien funestes souvenirs. Mais aussi l’un des meilleur de sa vie, car il l’avait un jour entendu de la bouche d’Isabelle. Aujourd’hui, il espérait juste qu’on ne les entendrait pas de l’extérieur. Il se tourna vers sa bien-aimé, lui sourit, puis se retourna vers les clients de l’auberge.

Bonjour, mes amis ! Il est bon de vous retrouver après tout ce temps ! Votre accueil me fait vraiment chaud au cœur. dit-il en se frayant un chemin jusqu’à une table, en tenant toujours la main de sa belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 12:32

J'assistais à la joie de toutes personne présente avec un grand sourire. Des " Vive Beaufort " et des " Prosprérité au Roi des Halles " résonnèrent dans toute l'auberge. Je lui rendit un sourire heureux lorsque mon doux ami se retourna quelques instants.

- Ils se sont sentit sans voix lors de votre exil. Lui avais-je murmuré avant qu'il refasse face aux clients de l'auberge.

Le silence se fit lorsqu'il prit la paroles, tous avaient les yeux rivés sur lui. A la fin de ses paroles, je lança un fort :

- Vive Beaufort !!! Je leva sa main que je tenait dans la mienne et la rebaissa quelques seconde après. Je n'avait pas lancer cette parole depuis bien longtemps, La dernière fois que je l'avais prononcer était certes le plus beau jour de ma vie puisque l'amour venait de me toucher en plein coeur, mais aussi un jour horriblement déchirant...

Beaucoup reprirent cette dernière parole, J'avais avec mon essentiel de ma vie vers une table. On pouvais entendre des murmurres tels que " Notre fille pourra enfin retrouver courage ", " On que leur adieu on été bien déchirant", "Beaufort vaut bien plus que tous souverain" , " mon dieu comme ils sont beaux..." Nous nous installions quelque peu à l'écart de cette assistance, à une table non loin de l'énorme cheminé ou mijotait le repas dans une imposante marmite. La table se trouvait dans l'angle de la pièce, un chandelier poser sur celle-ci. Les clients, heureux d'avoir retrouvé leur " Roi" se mirent à chanter en son honneur, certes un chants buyant, sans compter que quelques ivrognes se risquaient auprès de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 13:39

"Vive Beaufort !"... Ces deux mots, si simples dans la bouche de ses amis, étaient le plus beau des compliments dans la bouche de sa bien-aimée. L'émotion se lisait sur le visage souriant du Roi des Halles. Malgré l'échec de la Fronde, ses amis ne lui en voulaient pas et l'accueillait comme un frère qu'on avait pas vus depuis des années.
En entraînant Isabelle vers une table, François entendit quelques remarques sur lui et Isabelle, ce qui fit élargir son sourire. Une fois que sa douce amie fut assise, Beaufort se tourna vers l'aubergiste, lui tendit une bourse pleine d'or et lui dit, assez fort pour que l'assemblée l'entende:


Mon ami, sers à boire et, quand le repas sera prêt, à manger à tous ceux qui veulent. Ce soir, c'est la tournée du Roi des Halles !

Puis il retourna vers Isabelle, s'assit à côté d'elle et la serra encore une fois contre lui. Les gens commencèrent à chanter joyeusement. François était heureux, car même si rien n'avait changé, ce soir, ses amis passeraient une bonne soirée et retrouveraient le courage de croire encore en un jour meilleur. Et puis, il avait retrouvé sa "Reine", cela suffisait à le rendre heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 13:49

Il était un homme bien généreux, et attentionné. Je lui sourit, il faisait preuve de gratitute immence. Je me blottissais dans ses bras si chaud et tendre. Je vis l'aubergiste hésiter à prendre la bourse d'or mais celui-ci la pris enfin lorque mon amour insista, le remerciant inffiniment. Je détacha le tablier tâché de noir de suie qui était noué au dessus de ma robe et le déposa sur le dosier de la chaise de paille.

- vous êtes trop bon mon ami...

Je regarda mon grand amour avec un regard doux et tendre. Je déposa un léger baiser sur le coin de ses lèvres.

- Je vous aime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 14:50

L'aubergiste avait un peu hésité à prendre la bourse d'or que lui donnait Beaufort, mais devant l'insistance de ce dernier, il avait fini par l'accepter. Le jeune duc souriait comme il n'avait plus souri depuis bien des années. Une fois que sa bien-aimée eut retiré son tablier, il se mit à lui caressé les cheveux et, lui prenant la main, entremêla leur doigts et baisa chastement la belle main de son aimée.

Mon coeur est tellement comblé par mon retour auprès de ceux que j'aime, ma tendre aimée, que je ne pouvais que vouloir passer une bonne soirée avec eux.

Les autres clients les regardaient avec tendresse et bonheur. Des sourires véritables et gratuits, son éducation à la Cour ne l'y avait pas accoutumé. Ici, pas de faux-semblants, pas de sourires venimeux, juste de la sincérité. C'est ce qui plaisait tant au Roi des Halles.
La déclaration et le baiser d'Isabelle firent monter un léger rouge aux joues de François, mais s'estompa assez vite. Le jeune homme ne savait pas pourquoi il rougissait. Il lui répondit, après lui avoir rendu son baiser:


Je vous aime aussi, Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 15:10

Je baissa la tête pour tenter d'echaper au sang qui faisait rougir mes joues sous ses tendres mots. Ils m'avaient tant manqués qu'ils provoquaient mon coeur la pareille réaction que lorsque nous avions échanger nos premiers "je t'aime ". Mon coeur battait éperdumment fort pour lui, la seul personne que j'avais à aimer, la seul personne qu'il me restait. Je cacha ensuite mon visage au creux de son cou.

- Le peuple est heureux que vous nous soyez revenu...

Je ferma les yeux un instant, savourant ses paisible retrouvailles, puis les réouvrit l'instant d'après.

- Lors de votre exil, je me suis faite emprisonner bons nombres de fois, espérant vous retrouver dans ces geôles. Et lorque l'on m'appris que vous étiez bien plus loins que les murs et les barreaux de Paris j'eux ressentit un vide, comme si vous étiez partit avec une partie de moi-même... Une partie que je ne reverrais plus... Et pourtant vous êtes ici.

Je n'avais pas croisé le regard qu'il avait posé sur moi pendant tout ce temps que j'eus pris paroles. Mes yeux devait être bordées de larmes que je retenais, ma vison était un tant soit peut flou. C'est ensuite que je le regarda.

- Votre cousin vous à donc fait bonnes grâces restera rencunier à ces évène...

Je ne pus terminer ma phrase que sa voix douce et appaisante me coupa avec tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 15:41

Qu'importe mon cousin, ce soir, ma tendre Isabelle. Je suis ici, avec vous, parmi ce peuple qui m'est si cher. Louis me gardera certainement rancoeur de ma trahison, mais je n'en ai que faire, aujourd'hui. Il n'y a qu'une personne sur cette terre à qui je veuille plaire à tout prix. Et cette personne règne sans partage sur mon coeur et mon esprit. Cette personne, c'est vous, ma douce et belle amie.

Il entremêla encore leurs doigts, leva leurs deux mains au niveaux de leurs yeux, comme pour les montrer à sa bien-aimée.

Quand on m'a dit que j'étais banni, j'ai eu l'impression que quelque se déchirait en moi. J'aurais donné la terre entière, si je l'avais pu, pour rester auprès de vous. Nous sommes comme les deux moitiés d'un même être.

Le Duc embrassa la main d'Isabelle, lui sourit et ajouta dans un murmure:

Et je ne veux plus jamais n'être que la moitié de moi-même.

L'aubergiste leur apporta leurs verres et sourit en les voyant ainsi blottis l'un contre l'autre.

Il semblerait que notre Roi des Halles ait trouvé sa Reine ! dit-il à l'assistance.

Puis, du fond de la salle, s'éleva un cri:


Buvons la santé de Leurs Majestés des Halles !
À Leurs Majestés des Halles !" reprirent en choeur les clients de l'auberge.¨
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 15:59

- Je vous suiverais n'importe où, je ne pourrais plus supporter être loin de vous, de votre visage, de votre coeur qui bats si fortement pour moi.

Je regarda nos main entrelassées, qu'il avait placé au niveau de notre regard. Je peu m'empêcher de sourire, émue. Je vis ainsi l'aubergiste nous apporter nos verres, et sourire devant nous. Un cri dans la salle avait lancé "Il semblerait que notre Roi des Halles ait trouvé sa Reine " suivit d'un autre " Buvons la santé de Leurs Majestés des Halles !
À Leurs Majestés des Halles !" .
Ils levèrent aisin tous leurs verre pournous. Je regarda mon amour, un grand sourire aux lèvres, les yeux pétillant d'amour, je me mis à ricanner de joie discrètement lorque tous les autres clients reprenaient cette phrase.

L'aubergiste me demanda ensuite de l'aide pour servir le repas qui était désormais prêt, il s'adressa en premier lieu au Roi des Halles, puis me tira gentiement par la main:

- Je vous l'empreinte Sire! Vient donc Donc m'aider Isabelle...

J'échangais un dernier sourire tendre avec mon âme soeur et me mis près de la marmite qui était entreposé dans la cheminé à quelques pas de notre table. Je servais, dans des gestes gracieux les clients... Pendant ce temps-ci l'aubergiste et quelques convives avait pris place sur un banc devant le duc, échangeant tout types de conversation, comme au bon vieux temps. Je jettais de temps à autres des regard tendre vers mon amour, ajoutant quelques fois des doux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 17:43

Les acclamations "à la santé de Leurs Majestés des Halles" firent bien rire François qui leva son verre avec un sourire.Puis l'aubergiste vint demander à Isabelle de l'aider à servir le repas. Le Duc de Beaufort la regarda se lever, lui baisa la main avec un sourire et, après un petit signe de tête à l'aubergiste, lâcha la main de sa bien-aimée. Puis, pendant que la "Reine des Halles" servait, avec grâce et gentillesse, les clients de l'auberge, certains vinrent s'asseoir à la table du Duc qui les accueillit avec bienveillance.

Nous sommes vraiment heureux de vous voir de retour à Paris, votre Excellence. Vous nous avez manqué pendant toutes ces années. lui dit l'aubergiste sur un ton très amical.

Ah mais vous aussi, vous m'avez manqué, mes amis. répondit François avant de lancer un regard tendre à sa bien-aimée. Mais, je vous en prie pas de "votre Excellence" entre nous. J'en entends déjà assez chez moi. Appelez-moi François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 18:01

Je servais les derniers clients, remplissant ensuite deux écuelles pour mon grand amour et moi même lorsque la porte de l'auberge s'ouvrit avec fracas. Tous se turent, seul les bruit des assiettes cassées qui m'avait échapées des mains lorsque j'avais apperçut les couleurs des gardes du roi s'était fait entendre. Me reprennant, j'alla me poster devant ses deux grands hommes à l'air supérieur en jettant un regard discret à mon duc. Je regarda les deux hommes froidement.

- Que voulez-vous encore, n'en avez -vous assez de meurtrire le peuple ?!

Je m'étais ensuite positionner devant eux de façon à ce que ma silouhette puise dissimuler la table où mon amour était assis, ils le cherchaient certainement.

d'un ton autoritaire un des deux hommes annonça:

- Nous vérifions que " Le Roi des Halles" comme toi et les gens de ton statut l'apellent, ne soit pas ici, le Roi nous ordonne de le rétablir en son domaine.

Je sentit que mes genoux allaient défaillir son mot, mon coeur se briser une nouvelle fois, mais ce fut d'une voix forte que je leur répondit.

- IL n'est pas parmi nous, j'en suis bien désolée...

Je pris un air affligée afin de mieux les convaincre. Mon coeur s'affolait dans ma poitrine.

- Nous allons vérifier par nous même! Tous le monde dehors!

Tous le monde se mirent debout se préparèrent à sortir de l'auberge, certaine s'y opposait, surtout les tablée autour de celle que je partagait avec mon Beaufort. Je lui adressa un regard inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tour ( Beaufort )
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site de la Batterie Fanfare de l'Alerte de la Tour du Pin
» Twisted Tour - 3eme mi temps
» [Vidéo] Accès Privé - M6 Tokio Hotel et les Afghanes on Tour
» [2010] Welcome To Humanoid City Tour
» Statue Mylenium tour - Fer forgé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans le monde du clown démoniaque! :: Paris :: Les halles-
Sauter vers: