Bienvenue dans un monde où rien n'est banal...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                      Bienvenue Dans Le Monde Du Clown Démoniaque ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le forum vient d'ouvrir ses portes et qu'une grande partie des rôles sont disponibles. Merci de bien vouloir vous rendre dans la partie " Annonces et Nouveautés " pour en prendre connaissance. Bon jeu!                          

Partagez | 
 

 Un tour ( Beaufort )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 18:50

Les discussions battaient leur pleins quand la porte s'ouvrit avec fracas. À peine les gardes furent-ils entrès que François se sentit tiré vers le sol par la manche. L'aubergiste lui désigna une petite trappe ouverte, à côté d'un tapis, derrière le comptoir, qu'on ne pouvait pas voir depuis la porte. Les clients se rassemblèrent discrètement vers la table, en jetant des regards méfiants vers les gardes. Ce qui n'avait rien de suspect, personnes n'aimait les gardes, parmi le peuple. Le Roi des Halles rampa jusque derrière le comptoir d'où il entendit sa douce et tendre Isabelle demander aux gardes:

- Que voulez-vous encore, n'en avez -vous assez de meurtrir le peuple ?!

Elle était courageuse, sa Reine, comme la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Le Duc de Beaufort sentait tout de même qu'elle avait peur pour lui. C'était une intuition, de celles qu'on ne s'explique pas, qui sont juste là, comme des certitudes.

- Nous vérifions que " Le Roi des Halles" comme toi et les gens de ton statut l'apellent, ne soit pas ici, le Roi nous ordonne de le rétablir en son domaine.

À ces mots, l'intéressé se faufila par la trappe dans ce qui devait être une petite réserve où il pouvait tout juste se tenir penché et referma doucement la trappe avec le tapis par-dessus. Il put juste entendre sa belle répondre avec force et une pointe d'affliction dans la voix:

- IL n'est pas parmi nous, j'en suis bien désolée...

Une fois la trappe refermée et dissimulée, le Roi des Halles se terra au fond de sa cachette, retenant presque sa respiration. Il rentrerait à Beaufort quand il en aurait envie, mais en tous cas pas cette nuit. Soudain, un constat l'atteignit comme une dague en plein coeur: son verre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 19:10

Lorsque je vis tous le monde sortir enfin, je comprend que mon tendre ami était en sureté. Je me dirigea vers l'aubergiste resté près de la table, constatant que le verre du duc était resté sur celle-ci je dus simmuler un malaise pour le faire tombé en me cognant dans la table a la quelle je me ratrapait. Les gardes regardait dans tout les recoins de la pièce, dans les cuisine en passant par derrière le comptoir. Je retenait mon souffle priant pour qu'il ne prêtent pas attention au grincement que leurs pas provoquait lorsqu'ils passerait au dessus de la trape.

- Très bien! Il n'est pas ici ! Nous repartons ! dit l'un d'eux.

Ils me regardaient du coin de l'oeil, le second garde vint me prendre avec force par le bras et parla si près de mon visage avec beaucoup plus de froideur que le précédent, je pouvais sentir son souffle désargréable et la forte odeur d'alcool qui émanait de son haleine.

- Fais attention paysanne, si tu ment nous n'auront pas de pitié! Dit -il avec mépris .

Je dégageais mon bras de la force de ses main lorqu'il pris parole et lui mis une claque, le ton méprisant qu'il avait utilisé m'avait iritée. L'homme allait me porter un coup lorque le premier homme qui l'attendait non loin de nous le poussa vers la porte.

- Laisse là!

Ils sortirent laissant les clients rentrés a nouveaux, le dernier entré referma la porte. Je ne bougea pas jusqu'a ce que j'entendis les bruit de sabots de leur monture s'éloigner. Je couru ensuite derrière le comptoir remerciant au passage l'aubergiste. Poussa Le tapis à la hate et souleva la trape.

- François, ils sont partis, venez!

Je lui tenda ma main. Ma robe s'était tachée de vin lorsque j'avais volontairement fait tomber le verre de la table, et mon autre bras était marqué d'un bleu sous la force que le garde avait fait preuve sur celui-ci lors de notre affront. De toutes manières, mes habits ne craignaient plus rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 19:54

François essayait d'écouter les bruits de pas des gardes, en priant qu'ils n'entendent pas le grincement du plancher quand ils marchaient sur la trappe. Sa cachette était loin d'être très confortable, mais elle était préférable à son château de Beaufort, car au moins ici, il était près de la femme qu'il aimait. Il espérait qu'elle n'aurait pas trop d'ennui, il connaissait bien les gardes de son cousin et comment il leur arrivait de traiter les femmes du peuple. Le jeune homme enrageait à l'idée qu'on puisse faire du mal à Isabelle. Il n'arrivait pas à entendre distinctement les paroles des gens au-dessus de lui, mais il put identifier le mot "paysanne" dit sur un ton plus que méprisant. Il eut presque envie de sortir de sa cachette pour aller souffleter le malotru, mais il se ravisa, se rappelant qu'il y avait une excellente raison au fait qu'il soit caché.
Puis les bruits de pas isolés s'éloignèrent, et d'autres, bien plus nombreux s'approchèrent. Ensuite la trappe s'ouvrit et Isabelle lui dit qu'il pouvait sortir. Beaufort lui sourit et, avec son aide, sortit de la petite réserve. Il s'épousseta un peu, referme la trappe, se tourna avec un grand sourire vers l'assistance et remercia d'un signe de tête l'aubergiste.
Soudain, il remarqua le bleu sur le bras de sa bien-aimée. Il lui prit doucement la main et contempla l'hématome.


Qui vous a fait ça, Isabelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 20:01

Je le regarda s'épousseter et je répondit ensuite à son sourire. Tous les gens de l'auberge regardaient en notre direction. Mon tendre ami pris ensuite ma main, prenan interet pour le bleu de la taille d'une paumme de main sur mon bras. Je baissa le regard sur se mal, puis mis main main sur celle que Beaufort avait risqué sur l'hématome.

- Ce n'est rien...

Je regarda mon amour dans les yeux, constatant de l'inquétude dans le gris-vert sublime de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 21:16

Le bleu avait la taille d'une paume, mais cela semblait être la seule blessure que la belle avait reçue. Heureusement pour les gardes, d'ailleurs, parce que, tous gardes du roi qu'ils étaient, François était duc. Il avait le pouvoir de leur faire donner sur les doigts. Mais, pour l'instant, tout ce qui importait, c'était que sa belle et ses amis ne soient pas trop blessés. Apparemment, cela allait.
Le jeune noble prit la main de sa dulcinée dans la sienne et lui fit un baise-main.


Merci pour tout ce que vous faites pour moi, ma douce.

Puis, sans lâcher la main de son bel ange, il l'embrassa et retourna s'asseoir à sa table. L'aubergiste vint vers lui, un grand sourire aux lèvres, et lui tapota l'épaule.

Je suis désolé du désordre que ma présence a provoqué. s'excusa le Roi des Halles en voyant les assiettes cassées et le vin répandu par terre.

Ne vous en faites pas pour ça, François. Nous sommes heureux de pouvoir aider notre cher Beaufort, comme il nous a aidés. Et puis, (en aparté) vous donnez de beaux sourires à notre Isabelle, et ça, à mes yeux, ça vous fait pardonner beaucoup de choses. répondit le tavernier.

Sa dernière phrase fit un peu rire François. L'homme lui amena un autre verre de vin, et Beaufort le remercia à nouveau d'un signe de tête.


Bon, si nous reprenions notre petite fête où nous en étions avant l'arrivée de ces trouble-paix ? proposa le Roi des Halles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 21:40

Je rougissais a vu d'oeil lorsqu'il me fit se baise main. Je lui souriais grandement, heureuse. Je prolongea avec douceur le baiser qu'il m'avait donné et le suivis jusqu'a notre table. JE m'assied à côté de lui, et regarda Checco, le tarvernier prendre conversation avec mon ame. Je fis un sourire de remerciement à l'aubergiste lorsqu'il revena.

- Checco, c'est très gentil de ta part, toi et ta femme, vous avez dûs supporter mes état d'âmes pendant toutes ses années, je ne te remercierais jamais assez...

Je n'avais pas lâcher la main de mon cher et tendre depuis que nous nous étions instalés à notre table, Je ne le lâchais pas du regard re-détaillant chaques petites partie de son beau visage tellement il m'avait manqué. Un homme à moitié ivre dit assez fort : '' Vive Beaufort, Vive notre roi à nous notre roi des halles" et tout le monde reprirent en coeur cette phrase suivis d'une voix paisible mais pourtant forte, Elle avança au milieu de la piece et lanca : " Et notre Isabelle, la femme la plus pure qui soit "! Toute l'assistance reprit en coeur: Vive Beau beaufort , notre Roi des Halles et sa reine !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 22:08

Le Duc de Beaufort était vraiment bien ici. Il avait vraiment envie de rire de bonheur. Ce soir-là, rien ne ouvait altéré sa joie et sa bonne humeur. Ses amis étaient là, il savait qu'il pouvait compter sur eux, et il avait la plus belle et la plus douce femme du monde dans ses bras. La femme qu'on aime, des amis fidèles, du bon vin, que demandez de plus ?
Un des clients de l'auberge recommença à acclamer le Roi des Halles et les autres le suivirent. Chaque vivat élargissait le sourire et le petit embarras de François. Puis, les acclamations se portèrent également à Isabelle. À ce moment-là, Beaufort se leva, son verre à la main. Tout le monde se tut. Le jeune homme attendit un instant, leva son verre en plongeant son regard dans celui de son âme et dit:


À Isabelle, mon unique souveraine, mon plus précieux trésor !

Et toute l'assemblée reprit en choeur. "À Isabelle !". Beaufort but une gorgée de vin, se rassit et reprit la main du soleil de sa vie dans la sienne avec un sourire tendre et amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 22:20

François, mon soleil se mis debout lâchant une seconde ma main et leva son verre à mon honneur. Il du me voir rougir a vu d'oeil pour qu'il étouffa un léger rire lorqu'il revint s'asseoir à mes côté. Toute l'assistance avaient repris " A Isabelle ". Je rendis un sourire des plus comblé à mon ange suivis d'un regard des plus tendre.

- Je vous aime incontestablement mon bel ami... Lui murmurai, lui déposant un fin baiser sur ses douces lèvres.

Tous le monde présent hua joyeusement le couple, et même leur offrit des compliment tel que " Ils le méritent après tant d'épreuves..."
Une femme s'avança vers moi, un verre à la main me proposant de ne pas rester à rougir dans mon coin et de faire la fête : " Isabelle, amuse toi donc,... un peu de répis ne serait pas de refus ! " Et la femme s'en alla me laissant la main un verre de vin. Je n'avais jamais touché au alcool... Beaufort me souriait, attendant ma réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 23:05

Beaufort aimait les tendres baisers de son amie. Chacun avait un goût de Paradis. Il avait souri en la voyant rougir du petit hommage qu'il lui avait rendu. Pendant le baiser, François avait entendu les cris joyeux et les remarques de leurs amis, et cela l'amusait et le remplissait de joie. De sa main libre, il caressa un peu la joue de sa tendre bien-aimée, même après que leurs lèvres se furent séparées.

Je vous aime encore plus que l'air que je respire, ma chère Isabelle, vous mon seul et unique soleil.

L'amour le rendait vraiment poète. Et Isabelle était sa Muse.
En parlant de Muse, sous l'inflexion d'un des clients, les chants reprirent. François rit et essaya de les accompagner, mais comme il ne connaissait pas la chanson, il se tut rapidement, conscient du massacre qu'il en faisait, et se retourna vers sa déesse, sa reine, dont il baisa courtoisement la main, avant de reprendre une gorgée de vin. Une femme apporta un verre à sa belle. Le Roi des Halles, un sourire tendre aux lèvres guettait sa réaction, puis, finalement leva un peu son propre verre et dit de sa voix la plus douce:

À votre santé, ma Reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 15 Mai - 23:20

J'adorais les mots doux de l'homme qui se tenait à mes côtés, de mon plus gran amour. Certes je ne lui arriverait jamais à la cheville en phrase d'amour, j'avais encore bien du mal exprimer se sentiment si fort et nouveau qui me liait à lui, mais j'espèrais qu'il le comprenais, je ne tennais pas à le perdre... Je lui offrit un sourire éblouissant et charmant...
Les remarques des clients de l'auberges m'amusait, me remplissait de joie, il ya avait bien longtemps que le peuple ne s'était pas autant amuser. J'étouffa un rire lorsque mon ange tenta de suivre la chanson que les personnes présentent chantait à tut tête. Je regardais le contenu du verre qui ne m'inspirait pas la moindre envie. Sous le regard de mon bien aimé je n'eu aucun autre choix que de lever mon verre, mais certes avec un grand sourire.

- A vous mon amour! lui dis-je avant prendre sa main pour la serrer lui offran un regard infiniment amoureux.

Je leva un peu plus haut mon verre, et disa un plus fort.

- A mon peuple ! A Beaufort!

Je baissa mon verre afin de boire une petite gorgée de vin, le gout de cet alcool n'était pas désagréable. Je reposa ensuite mon verre sir la table, me blotissant contre mon tendre ami dansun regard des plus heureux. Ce qui était important ce soir, est que nous soyons enfin ensembles après ses longues années, et rien n'y personne ne pourrait plus me séparer de lui dorénavent. L'auberge se vidait petit à petit, il devait se faire tard, mais au côté de l'homme que j'aime, le temps me parraisait s'arreter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 12:56

C'était décidément la meilleure soirée de sa vie. François n'avait vraiment pas envie de retourner à Beaufort ou à la Cour. Il serra sa belle Isabelle contre lui et lui fit un énième baise-main. Elle n'avait pas besoin de phrases d'amour pour que Beaufort soit à elle, un seul regard, un geste d'elle suffisait à faire la pluie et le beau temps pour lui.
Il commençait à être tard, et l'auberge commençait à se vider. Les gens venaient saluer leur "Roi des Halles" et le remercier, avant de rentrer chez eux. Il n'avait pas fait grand'chose, presque rien en fait. Mais s'il avait pu leur faire oublier, le temps d'une soirée la dureté de leur vie, c'était déjà ça de pris. Un sourire sur leurs visages suffisait à lui rappeler ce pourquoi il se battait et lui montrer que ce combat en valait la peine.
Et l'amour qu'il lisait dans les yeux de sa bien-aimée était son moteur. Elle était son essentiel, l'air qu'il respirait. Si, un jour, elle lui demandait d'arrêter le combat qu'il menait, il le ferait sans la moindre hésitation.
Quand l'auberge fut complètement vide, Checco vint vers eux et s'assit à leur table.


Merci pour cette merveilleuse soirée, François. Nous en avions tous besoin, je crois. dit-il avec un sourire.

Si j'ai pu redonner le sourire aux gens des Halles et à ma Reine, alors c'est le seul remerciements dont j'aie besoin, Checco. répondit humblement Beaufort en lui rendant son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 13:10

Je regardais les gens saluer mon ange de toujours et leur je leur souria. Tous le monde se soir s'était amusé grâce au roi des halles, bien que des trouble fête aient débarqués, la soirée avec repris son plein. Mon regard vagabondait dans toutes la pièce lorsque les clients quittaient l'auberge. J'étais heureuse, rien de plus ne pouvait me combler davantage se soir.
Je vis Checco arriver et prendre place à notre table. Je lui sourais sans rien dire, blottis contre la plus belle chose qui pouvait m'arriver dans toute une viie.

" Merci pour cette merveilleuse soirée, François. Nous en avions tous besoin, je crois "
"Si j'ai pu redonner le sourire aux gens des Halles et à ma Reine, alors c'est le seul remerciements dont j'aie besoin, Checco."

J'adressais un sourire de remerciement à mon prince accompagner d'un regard amoureux. Checco qui nous regardais avec un sourire qui s'étendait jusqu'a oreilles laissa tomber en me regardant, mais à l'attention de Beaufort et moi :

- Isabelle en avait grand besoin, après avoir sombrée dans la tristesse elle voit enfin le soleil éclairer son coeur.

Je regardait Checco, faisant signe que oui de la tête.

- Checco, je te remercie pour tout...

Je regarda ensuite mon amour les yeux pétillant de bonheur.

- Personne nu rien d'autre pourra me rendre plus heureuse que vous... Lui dis-je en enfouissant mon visage contre son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 20:57

- Isabelle en avait grand besoin, après avoir sombrée dans la tristesse elle voit enfin le soleil éclairer son coeur.

Alors, nous sommes bien liés, Isabelle et moi. Je n'ai eu l'impression de revivre que lorsque je l'ai revue. Loin d'lle, je n'étais qu'une ombre. Qui se nourissait, respirait et marchait, mais je n'étais qu'une ombre. Je ne faisais que survivre, car il n'y a qu'Isabelle qui me fasse me sentir réellement vivant.répondit Beaufort en enlaçant et en embrassant sur le front sa douce amie.

Checco eut un sourire tendre. Ils étaient vraiment beaux à voir, le Roi et la Reine des Halles. Cet amour presque fusionnel qui les liaient faisait vraiment plaisir, et seul un homme sans coeur pourrait vouloir les séparer.


Vous êtes beaux à voir, tous les deux. Je vous souhaite vraiment de n'être plus jamais loin, l'un de l'autre.

Merci, Checco.

Puis l'aubergiste s'excusa, car il avait des choses à faire avant de fermer pour la nuit. Les deux amoureux se retrouvèrent seuls à leur table, les yeux de l'un plongés dans ceux l'autre. François souriait à son Isabelle, sans lâcher la douce main de cette dernière.

- Personne ou rien d'autre ne pourra me rendre plus heureuse que vous... lui murmura la jeune femme en enfouissant son visage contre le cou du duc.

Aucun autre sourire que le vôtre ne saurai jamais faire vibrer mon coeur, ma mie.répondit le jeune homme en déposant un tendre baiser sur les beaux cheveux de la femme qu'il aimait.


Dernière édition par François de Vendôme le Dim 16 Mai - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 21:15

Je vis Checco quitter notre table, il n'allait pas tarder à fermer. Nous étions désormais seul, tous les deux, l'un contre l'autre. Je m'occupais à respirer sa douce odeur qui m'avait tant manquer. La parole qu'il venait d'annoncer me fit chaud au cœur même très chaud au cœur. Je sentit qu'il déposait un doux baiser contre mes cheveux. Je pris donc sa main et la serra dans la mienne. Je restais contre lui, ma tête reposait sur son épaule.

Checco retourna derrière son comptoir emportant avec lui la recette du jour, éteignis les chandelier posé sur celui-ci, pour se dirigea vers l'escalier en s'exclamant:

- Bonne nuit les enfants!

Je fis un sourire amusé à son " Bonne nuit les enfants " car Checco n'était gère plus âgé que moi.J'entendis ensuite les marches grincer lorsqu'il les gravit pour se rendre dans sa chambre. La cheminée crépitait encore et réchauffait grandement toute la pièce rendant la chaleur presque insupportable. Je regardais l'homme de ma vie tendrement, je n'avais lâché sa main.

- Checco à été très gentil lors de votre absence. il ma permis de trouver refuge dans son affaire puisque ma demeure à été soufflée par les canons du roi, il a supporter mes état d'âmes, mes nuit blanches passées en sa compagnie, trop triste et loin de vous pour trouver sommeille...


Il me semblais indispensable de lui parler de cela pour lui montrer à quel point il m'avait manqué, manqué à mes jours et mes nuits, à mon coeur, à mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 22:23

- Bonne nuit les enfants!

"Les enfants" ? Checco était même un peu plus jeune que François ! Cette pensée fit sourire le Duc de Beaufort et il fit un petit signe à l'aubergiste avant de serrer un peu plus Isabelle dans ses bras. Cela faisait tant d'années qu'il attendait de pouvoir la serrer à nouveau contre son coeur, respirer son parfum, caresser ses mains et son visage, embrasser ses douces lèvres et son front lisse, bref être avec elle et ne plus la quitter. Plus jamais.
Ce que lui raconta la jeune femme sur la générosité de Checco fit sourire un peu tristement le cousin du Roi. Mazzarin et la Reine avait fait payer cher la Fronde aux révoltés. Et tous ne s'en étaient pas aussi "bien" sortis que François ou Isabelle.


C'est un bien brave homme, ce Checco. Je suis heureux que vous ayez trouvé une oreille attentive pendant vos nuits blanches. Moi, j'étais seul, bien qu'entouré. Je ne pouvais confier mes états d'âme qu'à Dieu ou à la Lune blafarde que je passais mes nuits à observer depuis ma fenêtre, lui demandant de veiller sur votre sommeil et vos nuits. Et quand le sommeil daignait fermer mes paupières, je vous retrouvais dans mes rêves. Et j'en venais à redouter l'aurore rouge, car je devais vous y quitter. Et même la beauté de la Lune et celle de l'aurore me paraissaient pâles et insipides, quand je pensais à vous. Et Dieu sait si j'ai pensé à vous, durant mes longues journées d'ennui et pendant mes nuits d'insomnie: il ne s'est pas passé un jour, une heure, une minute sans que vous fûssiez dans mon coeur ou dans mon esprit. J'en ai même perdu l'appétit, les premières semaines.

Tout en racontant cela, le jeune homme caressait la douce chevelure de sa bien-aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 16 Mai - 22:49

Je le regardais, j'avais mal au coeur rien que de l'imaginer seul, se privant de nourriture. tous ses souvenir d'une distance entre nous deux me déchirais bien plus que tout, je n'avais jamais cessé de l'aimer. Checco avait souvent essuyer les larmes de mes yeux par de bonnes espérance de revoir un jour l'homme que j'aimais...

- Mon bel ami, j'ai tant espéré que Dieu veillait sur vous, qu'il prenne soin de vous. A plusieurs reprise j'ai tenté de vous venir en aide, j'aurais voulu vous écrire des lettres mais les moyens m'en manquaient... Les gardes de votre cousins m'ont fait enfermées quelques temps à la Bastille et j'ai espérée vous voir la bas ...


Je le serrais de mes maigre bras, du peu de mes forces qui me quittaient a cette heure tardive, mais j'aurais tout donné pour rester avec lui, tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 17 Mai - 16:11

La chaleur que dégageait le feu dans la cheminée était certes très forte, voire même difficilement supportable, mais la simple respiration d'Isabelle contre son cou permettait à François de se rafraîchir. Du haut de ses trente ans, le duc n'avait jamais éprouvé un tel amour pour quiconque. Dans son adolescence, il avait bien sûr eu quelques amourettes, mais rien de bien sérieux. Monsieur le frère du Roi, son cousin, l'avait d'ailleurs souvent taquiné à propos dans son célibat et de son air toujours très sérieux, l'appelant parfois "Frère François". Cette pensée fit sourire le "Roi des Halles" tandis qu'il caressait doucement les cheveux et le visage de sa Reine. ses cousins étaient si dissemblables, l'un de l'autre !

Isabelle parla à nouveau de son enfermement à la Bastille, ce qui fendait le coeur du jeune homme. La simple pensée de sa dulcinée dans les geôles lugubres de cette maudite prison, à cause de lui, le faisait souffrir.


En tant que cousin du roi, je n'y ai pas été enfermé. La Cardinal et la Reine ont tout de suite demandé à ce que je leur sois présenté. Mazzarin aurait sans doute voulu qu'on m'enferme, mais ma Royale tante a eu la "faiblesse" de se contenter de me condamner à l'exil. Mais pour être honnête, j'aurais préféré être enfermé quelques temps à la Bastille, ici à Paris, plutôt que d'être libre, mais exilé loin de vous.
Mais l'idée-même que vous ayez été enfermée dans ces geôles sinistres et sordides me fend l'âme et le coeur, ma tendre et douce colombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 17 Mai - 16:26

Je le regardais, une partie de moi avait été attendrie de savoir que sa tante, mère du roi l'ai simplement condanné à l'exil et lui ai fait grace des chaine et barreau de fer maintenant dans la triste prison à fou qu'est la Bastille. Je le regarda certes par un regard de chien battu, mais savoir qu'elle l'avait manqué de peu pendant tant d'année lui faisait mal au coeur...

- Lorque mes mission de labeur m'emmenait au chateau de Versailles, Je faisait passer un placet par Madame de Maintenon ou bien par Monsieur pour la reine mère, espérant avoir le droit à une audience ou une réponse... Seul ces deux personnes si bonnes et si chères mon apporter leur aides précieuse... Ils sont venus faire aumône plusieurs fois...

J'avais dis cela à l'ange de mes nuits, toujours la tête dans le creux de son cou, jouant avec un bouton de sa veste de cuir sombre.

- Mais ce qui compte maintenant, c'est que vous soyez de nouveau à mes côtés... Lui dis-je dans un murmure tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 18 Mai - 13:03

Le regard que lui lança Isabelle fit un peu de peine à François. Il détestait voir sa Reine malheureuse. Le jeune homme lui sourit et l'embrassa sur le front, la laissant jouer avec un bouton de sa veste. Il faudrait qu'il pense à remercier son cousin et Madame de Maintenon pour l'aide qu'ils avaient apportée à Isabelle.

Je suis content de savoir que mon cousin et Madame de Maintenon ont bien voulu vous aider. Ce sont vraiment de bons amis, de très généreuses personnes. Il faudra que je songe à les en remercier, quand je passerai à nouveau à la Cour. Et je comprends mieux le ton taquin de la lettre de Philippe qui m'attendait à Beaufort, à mon retour...

Le Roi des Halles eut un petit sourire en y repensant. Monsieur adressait toujours ses lettres à "Frère François de Vendôme". Celle qu'il avait trouvé à son retour chez lui était adressée à "Mon très cher et beau cousin François, Roi des Halles" et contenait de nombreuses allusions à son long célibat qui prenait enfin fin, à ses "voeux" brisés, etc. Le Roi des Halles avait beaucoup d'affection pour son jeune cousin et aimait beaucoup parler avec lui.

Oui, c'est tout ce qui importe. Le passé est derrière nous, maintenant il nous faut profiter de pouvoir être ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 18 Mai - 14:34

Je savais que mon cher et tendre était très attaché à son cousin le frère du Roi, il en parlait d'ailleurs très souvent avec une sincère pointe d'attachement. Je lui souriais donc de mon plus beau sourire et le regarda tendrement, il avait bien raison, il fallait laisser le passer derrière nous et sourire à l'avenir où nous tracions notre chemin.

- L'avenir est à nous. Et je en laisserais plus jamais, oh non plus jamais nous prendre notre avenir ensemble...

Je scrutais ses si beaux yeux des miens, y décelant une pointe d'admiration accompagnée de beaucoup beaucoup de tendresse. Cependant je voulais éclaircir un sujet, certes délicat auquel Monsieur m'avait fait par et surtout par les mises en gardes de Madame de Maintenon.

-Il m'a été rapporter que vous ne deviez plus rester dans les provinces, avec le peuple afin d'éviter d'autres révoltes parait-il... Je baissa la tête puis reposa mon regard sérieux sur lui, mon prince. Comment allez vous faire pour échapper aux polices du roi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 18 Mai - 22:21

Cette question fit nître un petit sourire sur le visage du duc. Son cousin Louis lui avait en effet interdit de demeurer trop longtemps en province ou dans les Halles pour éviter d'autres révoltes. François avait eu beau insister, la décision du Roi Solei était prise. Beaufort avait failli lui sortir l'argument "Et si le Cardinal Mazzarin n'avait pas banni Marie Mancini, mais qu'il vous avait éloigné de Paris, quand vous seriez revenu, n'auriez-vous pas eu envie de passer tout le temps que vous pouviez avec elle ?", mais il s'était ravisé au dernier moment, conscient qu'il n'aurait fait qu'aggraver son cas. Mais au moment de partir de la salle du trône, il avait surpris un regard complice de la part de Philippe et un des hommes de confiance de son jeune cousin lui avait remis un billet disant: "Mon frère ne vous a pas interdit de demeurer avec le peuple, il vous a juste interdit de vous faire attraper... Songez-y, mon beau cousin. Monsieur". Le frère du roi a une manière plutôt plaisante de voir les choses, avait pensé le Roi des Halles. Il étreignit un peu plus fort sa Reine et couvrit sa main de baisers avec un sourire des plus doux.

Tout ce que j'ai à faire, c'est être prudent. Je vous aime de tout mon coeur et de toute mon âme, Isabelle, et même le roi ne pourra m'empêcher d'être auprès de vous, ma tendre et belle amie, dussé-je creuser moi-même un tunnel jusqu'à cette auberge. Et l'Amour rend les gens rusés, quand il s'agit de se voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 18 Mai - 22:38

Je souriais. Les baisers avec lesquels il couvrait ma main me faisais encore rougir. Je blottissais alors encore plus contre lui, sentant ses bras se refermés plus fermement mais tendrement autour de moi.

-Comme il m'est doux d'être auprès de vous... C'est pour cette raison que je ne laisserais personne nous séparer, que se soit le roi où quelqu'un d'autre! Je vous si tendrement... Sans vous je serais perdue, de nouveau perdue...

Je recalais ma tête contre son torse avant d'étouffer un bâillement de fatigue du revers de ma main. Les bougies restées allumées étaient presque éteintes. Je regardais avec beaucoup d'amour le seul homme qui avait accès aux portes de mon cœur. Et je lui dis doucement:

-Allons nous installer plus confortablement dans la chambre... Nous pourrions parler plus amplement sans avoir la crainte de réveiller quelqu'un et surtout, il y fait moins chaud.
Dis-je ses derniers mots en riant.

il était vrai que la chaleur que procurait la cheminée été agréable mais elle devenait insupportable, voir étouffantes. Je sentais les joues cuir sous la chaleur de la pièce. Je me levais, prenant la main de mon prince charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 19 Mai - 8:11

La jeune femme se blottit encore plus contre lui,ce qui lui valut un baiser sur le front de la part du beau duc de Beaufort. Il aurait tant voulu que le temps s'arrête, que sa belle Isabelle demeure blottie ainsi contre lui jusqu'au Jugement Dernier. Il était tellement heureux d'être de retour auprès de son âme, même si la revoir allait s'avérrer difficile, qu'ils allaient devoir se cacher et être très prudents. Rien ni personne ne pourrait l'empêcher de voir ses amis et sa bien-aimée. Louis avait beau être Roi de droit divin, il n'avait pas le pouvoir de lui dicter qui il devait aimer.
Le jeune homme se mit à entortiller une mèche des beaux cheveux d'ébène de son aimée autour de son doigt en souriant.


Si tel est votre souhait, ma Reine, alors je m'y plie avec le plus grand des bonheurs. lui répondit-il quand elle se leva et lui prit la main.

Il se leva à son tour, l'embrassa tendrement et la suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 20 Mai - 13:53

Je prolongeais son baiser puis souriais. Tout en gardant dans la mienne, je le guidais vers l'escaliers, certes à taton puisque j'éteignais les bougies sur mon passage. Je gravissais les marches de l'escalier tenant de ma main libre le bas de ma robe afin de ne pas marcher dessus pour éviter de tomber. Je me retourna vers lui lorsque nous étions arrivés à l'étage pour m'assurer qu'il me suivait encore bien que sa main était encore dans la mienne. J'en profita pour lui offrir un de mes plus beaux sourires avant de me retourner pour ouvrir doucement la porte grincante de la chambre. Je lâcha sa main quelques instant dans le but de trouver la petite coiffeuse où s trouvaien le chandelier qui procurerait la lumière. Une fois trouver, je m'empressa de prendre une allumette et allumais les bougies. Je me retournais de nouveau vers mon âme soeur et lui souriais certes un peut bêtement. La chambre était modestement meublée et très très étroite.

- Je suis désolée pour l'espace ...

Je m'approcha doucement de lui, et lui donna un tendre baiser. Je repris sa main et me dirigeais ensuite vers la fenêtre dont j'ouvrit les battants, la vu était très belle, L'auberge était situé à quelques pas des bords de la seine, et la nuit, la vu était magnifique, la lune jouait de sa lumière sur le grand fleuve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 20 Mai - 16:39

La chambre d'Isabelle n'était pas bien grande, certes, mais de la fenêtre, on avait une vue imprenable sur la Seine. Beaufort se demandait même le Roi avait une telle vue, de sa chambre à Versailles. Il se mit derrière sa Reine et l'enlaça en déposant un doux baisers sur ses cheveux. La Lune se reflétait dans le fleuve qui arrosait la capitale française et, comme le ciel était bien dégagé, le ciel était constellé d'étoiles, comme des millions de petits diamants. Mais même la beauté de ce tableau n'équivalait pas celle d'Isabelle aux yeux de François.
Pendant son exil, comme il l'avait dit à sa bien-aimée, la Lune avait été sa seule compagne d'insomnie. Il avait passé tellement de nuit à la contempler en pensant à son adorée qu'elle était presque devenue sa confidente, le témoin silencieux de sa mélancolie.


Cette vue est absolument splendide. Et même cette Lune qui avait fini par me sembler fantômatique, a retrouvé sa beauté, puisque je la regarde avec vous. Tout semble fade à une âme qui n'est que la moitié d'elle-même, mais quand une âme est à nouveau entière, tout est beaucoup plus beau, vous ne trouvez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tour ( Beaufort )
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site de la Batterie Fanfare de l'Alerte de la Tour du Pin
» Twisted Tour - 3eme mi temps
» [Vidéo] Accès Privé - M6 Tokio Hotel et les Afghanes on Tour
» [2010] Welcome To Humanoid City Tour
» Statue Mylenium tour - Fer forgé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans le monde du clown démoniaque! :: Paris :: Les halles-
Sauter vers: