Bienvenue dans un monde où rien n'est banal...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                      Bienvenue Dans Le Monde Du Clown Démoniaque ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le forum vient d'ouvrir ses portes et qu'une grande partie des rôles sont disponibles. Merci de bien vouloir vous rendre dans la partie " Annonces et Nouveautés " pour en prendre connaissance. Bon jeu!                          

Partagez | 
 

 Un tour ( Beaufort )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 20 Mai - 16:51

Je le sentait arriver derrière moi et m'enlacer, ce qui m'arracha un sourire. Je contemplais cette vu. Il avait bien raison la lune avait repris tout sa beauté depuis qu'il était revenu à mes côtés. Je me retourna pour lui faire face, ne défaillant pas à son étreinte. Je serrais moi aussi mes bras autour de lui.

- Rien n'a jamais été aussi beau depuis que vous êtes revenu... Je fit semblant de regarder la lune un cour instant. J'en serais toujours reconnaissante à cet astre d'avoir été votre confident. Je repossa ensuite mon doux regard sur mon bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 20 Mai - 22:05

Spoiler:
 

Les mots d'Isabelle firent sourire François de bonheur. Il embrassa sa belle avec tendresse et la serra contre lui. Même si la Lune avait été sa confidente, il ne pouvait vivre sans son soleil, sans l'astre qui éclairait son chemin. Et cet astre, pour lui, s'appelait Isabelle.

La Lune est la confidente silencieuse des mélancolique et la complice des amoureux. Et contrairement au Soleil, on peut la regarder longtemps avant d'avoir mal aux yeux...
Puis il fit un baise-main à sa belle aimée et ajouta:
Mais, je suis comme une fleur, sans mon Soleil, je ne peux pas vivre.

Décidément, il était vraiment d'humeur poétique, aujourd'hui. Sa bien-aimée l'inspirait vraiment beaucoup. Le jeune homme eut une impulsion soudaine, prit la main de sa tendre et duce amie, et se mit à la faire danser au son d'une musique imaginaire. Il ne savait pas ce qu'il lui prenait, mais il avait envie de danser au clair de lune avec celle qui était son soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 20 Mai - 22:17

Ce qui'il avait dit là m'avait le coeur au bord des yeux... Il était si doux, si romantique... Il savait aimer comme il le fallait. Ces douces paroles me firent comprendre que je servais maintenant à quelque chose dans la vie, que j'avais un but à remplir... Je me laissais entrainer, danssant avec lui, contre lui, docilement puisque la danse n'était pas mon domaine de prédilection...

- Vous m'avez tant manqué... Vous êtes si doux, si charmant, romantique et poètique ...

Je le regardais admirativement et lui adressa un sourire timide et doux à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 21 Mai - 9:00

La danse n'était pas vraiment non plus la spécialité de François, mais étant noble, il l'avait un peu apprise, plus jeune. Il riait de bonheur en faisant tournoyer sa bien-aimée. Grâce à elle, il se sentait revivre. En fait, il ne s'était jamais senti aussi vivant. Son coeur dansait lui aussi, joyeusement, gaiement dans sa poitrine et devant ses yeux. Le sourire qu'Isabelle avait l'attendrit. Et le jeune duc arrêta un moment de la faire danser, plongea son regard gris-vert dans celui de sa belle, l'embrassa tendrement et la serra contre lui. Elle aussi, elle lui avait manqué.

Ma tendre amie, vous aussi, vous m'avez manqué. Vous êtes la femme la plus belle, la plus courageuse, la plus charmante et la plus douce que je connaisse. Vous êtes mon Soleil et je suis la Lune. Je ne brille que grâce à votre lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 21 Mai - 14:21

Je prolongeais avec beaucoup de tendresse son baiser, profitant de sa douceur.
Je me serris encore un peu plus conte lui, m'assurant qu'il ne soit pas qu'un rêve, qu'il soit bien là en face de moi. Les quelques paroles poétique qu'il m'adressait faisait que mon coeur battait la chamade, battait vite encore plus vite pour lui et sa tendresse si irrésistible.

- Il m'est doux d'entendre ses mots de vous, vous me rendez si heureuse...

Sur ceci je déposa doucement ma main sur sa joue redessinant ses si jolies traits de mes doigts. Je me détacha un instant de lui pour retirer le foular qui me servait de bandeau pour retenir mes cheveux. Je le déposa sur un des rares meubles et revenait vers lui, prenant sa main dans la mienne.

- Je vous aime ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 21 Mai - 15:13

Lui aussi était vraiment très heureux. Depuis qu'il avait reçu la lettre l'autorisant à rentrer, il n'avait cessé de penser à ces retrouvailles, mais il avait choisi de d'abord aller rendre visite à son cher cousin Philippe d'Orléans, avec qui il avait correspondu pendant presque tout son exil et, surtout pour prendre des nouvelles des affaires de la Cour. Mais pendant tout le temps qu'avait duré l'entretien avec Monsieur, Beaufort avait été souvent distrait, et son cousin l'avait remarqué et l'en avait taquiné. Philippe était vraiment très taquin, et ce n'était pas pour déplaire à François, durant son exil. Bien souvent, les lettres du frère du Roi avaient fait naître un sourire éphémère sur les lèvres du jeune Duc de Beaufort.
Les caresses de sa bien-aimée étaient fort agréables. Il posa sa main sur celle d'Isabelle, l'amena à ses lèvres et y déposa un doux baiser.Sa belle retira son foulard, laissant ses beaux cheveux encadrer son visage d'ange. Le jeune homme, quant à lui, retira son encombrant manteau de cuir noir et le posa sur une chaise. Puis il reprit la main de sa douce amie dans la sienne et, de l'autre, dégagea une mèche de cheveux d'ébène ondulés qui lui tombait devant les yeux.à la déclaration de la jeune femme, un sourire malicieux s'alluma sur le beau visage du Roi des Halles.


Moi aussi... je m'aime. dit-il en riant, satisfait de sa boutade. mais il s'empressa d'ajouter: Je m'aime d'avoir pu me faire aimer d'une femme aussi digne d'être aimée que vous, ma mie. D'un seul regard, d'une seule parole, d'un seul geste, vous êtes entrée dans mon coeur et dans mon esprit et avez su y imposer votre loi. Je suis à vous corps et âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 21 Mai - 15:36

Je lui souriais, le regardant poser son lourd manteau de cuir sur le dosier d'une chaise, puis me refaire face. J'avais entrelacé mes mains au devant de ma robe comme une petite fille sage l'aurait fait tout en ne le quittant pas du regard. J'esquissais un sourire des plus radieux. Ce soir était notre soir, nos retrouvailles et rien ne pourrait les gâcher.
A ses premiers propos je me mis a rire, reprennant par la suite un peu de contenance, touchée par ce qu'il venait d'avouer. Je le fixais gentiemment, une étincelle d'émotion dans les yeux et ma voix.

- Mon âme à moi vous pouvez la prendre, sans vous, loin de vous elle ne me serre à rien. Je suis à vous, faites se que vous voulez de moi du moment que je sois encor à vos côtés...!

J'avais repris sa main et jouais avec le revers de sa manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 23 Mai - 23:55

Le rire d'Isabelle était vraiment magnifique. François était entiérement sous le charme d'Isabelle. Il l'aimait plus que sa propre vie, plus que n'importe qui. Ces longues années où le seul contact qu'il ait eu avec sa dulcinée avait été celui du coeur, il avait plus d'une fois voulu transgresser les ordres du Cardinal et de la Reine et rejoindre Paris, fûsse-t-il déguisé en mendiant ou dûsse-t-il remonter la Seine à la nage et risquer la Bastille ou, pire, la mort, rien que dans l'espoir de revoir sa belle.
À la phrase de sa bien-aimée, le jeune duc sourit, la reprit dans ses bras et couvrit ses joues et ses lèvres de doux baisers. Puis, il s'agenouilla devant sa Reine, lui prit les deux mains, les embrassa toutes deux, comme s'il s'était agi de reliques sacrées, et dit en levant les yeux vers le visage de sa souveraine:


Je vous aime plus que ma vie, ô ma douce Etoile. Et je jure par la Lune, notre confidente silencieuse, et par cette nuit qui est nôtre, de toujours vous être fidèle et dévoué, de toute la force de mon coeur et de mon âme. Et je m'arracherais le coeur plutôt que d'épouser une autre femme que vous, ma douce et belle amie. Je vous fais le serment solennel de n'aimer que vous et j'en prends le Ciel, les étoiles et la Lune à témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 24 Mai - 0:10

JE le regardais s'agenouiller devant moi, baisant le visage et mon regard tendre sur lui, lui pretant énormément d'attention. J'aurais tout risquer pour l'ecouter, entre le son de sa voix, avoir un contact avec sa douce peau, voir ses yeux si doux et charmeur. Je pris son menton entre mes main, lui souriant.

- Je vous crois...Je vous est toujours crus, et je vous croirais toujours.

Sa peau était si douce et si rassurante que je ne me lassais jamais de le toucher... Je regardais tout son visage, la sublime lumière de la lune nous eclairait. Ce soir, tout était si beau que rien n'aurait pus interompre ce moment. Je lui repris alors doucement la main, l'entraine de nouveau a la fenetre en m'assayant sur le rebord de celle ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 26 Mai - 8:16

Beaufort se releva quand Isabelle répondit à son serment. Ce serment, il se l'était tellement répété, avait même pensé à l’envoyer par lettre à sa belle, mais il s’était ravisé, préférant attendre le bon moment. Puisqu’il ne pouvait pas épouser la femme qu’il aimait, il voulait bien lui faire comprendre qu’il n’appartiendrait à aucune autre femme qu’elle. Il l’embrassa tendrement et la suivit à la fenêtre. La vue était superbe, mais le duc n’avait d’yeux que pour elle. Pour lui, elle éclipsait l’éclat blafard de la Lune et le faible scintillement des étoiles. Ä elle seule, elle justifiait le combat qu’il menait. Il en était fou, fou amoureux, fou heureux. François s'assit près d'elle, toutr en lui souriant avec amour. Puis il laissa ses yeux vagabonder sur la surface lisse de la Seine, glisser sur les toits, puis s'emplir des étoiles du Ciel. Il ne connaissait pas grand'chose à l'astrologie ou aux constellations, mais il savait en reconnaître quelques-unes, dont Orion, la Grande Ourse et le Capricorne. Puis son regard se reporta sur le doux visage de son aimée et son sourire se fit vraiment très tendre.

Comment rêver d'une nuit plus parfaite ? Je suis avec la femme la plus merveilleuse au monde, à regarder la Seine au clair de Lune, chez des amis. Franchement, je ne pourrais souhaiter mieux. dit-il en baisant tendrement la main d'Isabelle en plongeant son beau regard gris-vert dans celui marron de la femme qu'il aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 26 Mai - 13:08

Mon regard s'était arrêté sur lui pendant un très long moment après avoir admiré la lune et les étoiles, mais seul lui pouvait m'éblouir et me rendre aveugle par son sourire, son visage, sa tendresse, son amour si présent. Il était si beau et je l'aimait tellement que je pouvais rarement décrocher mes yeux de lui. Je glissais mon regard de son doux visage au pont qui surplombait les berges de la Seine, aux reflets argentés que la lune produisait sur l'eau et y perdit mon regard tout à coup dans mes pensées. je savais éperdument que l'homme qui avait ravi mon coeur et moi-même ne pourrions pas nous marier, il était désigné pour quelqu'une d'autre, mais je savais au fond de mon âme que jamais il ne cesserait de m'aimer tout comme moi je ne cesserais jamais de l'aimer. Pourtant je rêvais encore à la famille qui je ne fondrais jamais avec lui, à la plus belle des vie que je n'aurais jamais plus que maintenant à ses côtés, à la plus doux et paisible des morts que je ne connaitrais pas avec lui, à ses côtés. Ses pensées abîmèrent mon cœur en le pinçant, en le serrant beaucoup trop fort, une boule commençait à obstruer ma gorge, mes yeux se baignaient de larmes. Je regarda discrètement au ciel pour chasser les larmes qui venaient trop facilement à mon gout lorsque j'entendis sa voix si douce et son sourire particulièrement tendre puis sentant qu'il baisa ma main, qu'il plongeait ses si beaux yeux dans les miens... Je lui adressa un sourire touché et doux.

- Ma vie à vos côtés est déjà qu'un rêve permanent, doux et paisible... vous valez bien mieux que la lueur blafarde de la Lune ou de ses étoile ou encore de la Seine si belle se soir. Vous faites parti de mon cœur, et , sans le vôtre, le mien ne peut pas battre..
dis-je en essayant de faire disparaitre les larmes de mes yeux qui ne tarderaient pas de rougir sous leur influence. Mais celles-ci ce fit revenantes avec ses mots.

Cette déclaration si véritable lui faisait comprendre que ma vie sans lui n'avait plus de signification, que je resterais toujours à ses côtés. L'avenir nous appartenait, je ne le laisserais pas partir sitôt alors que tout était encore jouable pour nous deux...


- Vous avez manqué à beaucoup de monde, personne ne vous laissera repartir. Dont moi ... Plus jamais loin de vous mon amour ...

J'étais si bien avec lui, près de lui, je me sentais au paradis, tous avait un autre sens à ses côtés...Je ne résistais pas bien longtemps à son sublime regard remplis de douceur et d'amour, je me jeta dans ses bras et cala ma joue contre la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 28 Mai - 15:30

Le duc regardait sa belle avec amour et tendresse. Quand il plongeait dans les beaux yeux marrons de son Isabelle, il ne voyait plus rien d'autre et ne voulait plus rien voir d'autre. Il posa sa main sur le visage de sa Reine dont les yeux s'emplirent de larmes. Il ne comprenait pas pourquoi, mais comme elle essayait de les refouler, il choisit de ne pas lui poser de question. Il n'aimait pas la voir pleurer, alors quand une larme s'échappa des doux yeux de la jeune femme, il l'essuya de son pouce et dit d'un ton très tendre en désignant un nuage qui venait de cacher la Lune:

Vous voyez ? Même notre céleste confidente se cache le visage pour ne pas vous voir pleurer. S'il vous plaît, ma douce, ne pleurez pas. Chacune de vos larmes de chagrin me brise le coeur.

Les mots de la Reine des Halles allumèrent un superbe superbe sourire sur le visage de Beaufort.Quand il lui sauta dans les bras, François la serra contre lui, ferma les yeux et se remit à entortiller une des belles mèches de sa douce et tendre autour de son doigt. Il aimait tout de sa belle.

Je ne vous quitterai plus jamais, mon aimée. Je le jure sur ma vie. Et si je ne peux faire de vous la duchesse de Beaufort, personne ne le sera. j'en fais le serment devant Dieu et tous les Saints du Ciel. Je serai à vous ou à personne.

En disant cela, il reprit la main de sa bien-aimée et la couvrit de tendres baisers. Il pensait vraiment tout ce qu'il avait dit. Il préférait ne pas se marier et rester avec la femme qu'il aimait plutôt que d'épouser une femme de son rang qu'il n'aimerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 29 Mai - 11:00

Je sentis qu'il me serait contre lui, et sa chaleur me réchauffait littéralement le cœur. Il serait fidèle et pieux, je le savais depuis bien longtemps, la flamme de ses yeux m'en avait déjà témoigné à ses premiers mots doux à mon égard. Il en avait été de même pour moi, je m'étais fais promesse de ne jamais le quitter, de ne jamais l'oublier et qu'il resterait a jamais dans mon cœur. Un nuage était venu voilé la lune... C'était sa poésie qui m'avait tant touchée qui me fit comprendre son regret à me voir pleure, or je ne pouvais pas lui en dévoilé la raison... Je le laissait essuyer la larme rebelle qui c'était échappée de mes yeux et lui fit un sourire maladroit, je n'aimais pas pleurer devant quelqu'un et certes encore moins devant mon doux ami. Je me blottis alors plus contre lui pour arrêter le flot des larmes qui se précipitaient à mes yeux, les forçant à être silencieuse le plus possible. La sensation de sa main dans mes cheveux, le son de sa voix, ses lèvres sur ma peau, lui même me redonnèrent de la force pour stopper les sanglots amères. Je me détacha un peu de lui simplement pour croiser son regard que j'aimais particulièrement prenant sa main dans la mienne et les déposant sur sa joue si douce.

- Je le sais mon tendre. Vous êtes si... si fidèle et attentionné avec moi...Je plongeais mon regard pénétrant et infiniment doux dans le sien. J'aurais aimé vous rendre encore plus heureux qu'aujourd'hui, vous donner une véritable famille et tout ce qui aurait été avec ce bonheur...

Je baissa ensuite le regard, le portant à mon autre main que j'avais gardé sur le rebord de la fenêtre comme si je mis tenais alors qu'au contraire pas du tout.Je reporta au bout de quelques minutes mon regard sur mon bel ami, caressant sa douce joue.

- Je dois vous avouer une chose... Ma tante, peut de temps après vote exil, à proposé ma main à un homme que je connais nullement... Et je dois dire que si ce mariage arrangé aurait eu lieu, je me serais enfuie, essayant par tous les moyen de vous retrouver, vous mon tendre amour... Parce que vous êtes la seul personne qui est autorisé à faire la loi de mon cœur en toutes circonstances.

Je ne le quittais plus du regard, comme si ses yeux m'hypnotisaient. L'air se rafraichissait mais je ne pouvait m'empêcher de restée là à l'admirer. je détaillais de mes yeux les moindres détails de son visage comme si je craignais qu'il s'évanouisse à nouveau de ma vie...Je grelottais mais je m'en fichais, c'était certainement la plus belle soirée de toute mon existence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 29 Mai - 17:32

Le duc aussi commençait à avoir froid, mais quand il alla rechercher son long manteau, ce furent les belles et fines épaules de son aimée qu'il couvrit avec un sourire tendre et amoureux, avant de serrer à nouveau cette dernière contre lui pour qu'elle arrête de trembler. Il pourrait que ce soit lui qui ait froid plutôt qu'Isabelle. Il l'embrassa chastement sur le front en lui caressant tendrement le visage et le cou.

Je suis heureux que ce mariage n'ait pas abouti. Vous méritez d'être avec un homme qui aurait votre coeur, et surtou que vous auriez choisi. Et alors ainsi seulement vous pourriez être heureuse. Et cet homme serait le plus heureux des hommes sur cette terre. Vous êtes un ange, ma bien-aimée, et vous méritez d'épouser l'homme que vous aimez.

Ces paroles lui avait presque échappé. Il avait juste dit ce qu'il pensait. Beaufort savait que s'il voulait épouser Isabelle, il lui faudrait l'accord de Louis, ce qui était vraiment loin d'être gagné. Ces pensées lui brisaient le coeur, car même si le simple fait d'être aux côtés d'Isabelle le rendait, il se rendaient compte que le bonheur absolu de l'épouser se trouvait compromis par l'évènement même qui les avait fait se rencontrer. François s'en souvenait comme si ça s'était passé la veille. Les larmes lui montèrent d'un coup aux yeux, il dut baisser les yeux pour éviter que cela se remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 29 Mai - 18:03

Je lui souria lorsqu'il couvrit de son manteau de cuir mes épaules. Il avait donc perçut les tremblement qui me remuaient dût au vent frais de cette soirée... Il me serra de nouveau dans ses bras, ce qui me rechauffa un peu plus, j'entoura son torse de mes bras me serrant plus encore contre lui. Ses lèvres épousant mon front, ses douces et tendre mains se baladant sur mon visage jusqu'à mon cou me fit sourire avec amour. Je l'écoutais attentivement, mon regard distrait par son visage d'ange et ses yeux charmant.

- Il m'ai malheureusement deffendu d'epouser l'homme que j'aime... Mais rien ne m'empêchera de l'aimer comme je l'aime. Je le regardais tendrement dans les yeux, une pointe de conviction dans le regard.

J'avais perçut cette étincelle d'amour dans son regard, qui me semblait plus forte que tout au monde. Et cette étincelle si brillante me donnait encore plus de force à moi également. Suite à sa déclaration je le fis baisser la tête comme pour détourner toutes attentions que je lui portais, le sujet que nous avions aborder lui faisait autant de mal qu'a moi si se n'est plus... je chercha de ma main son visage, le forçant avec légerté à rencontrer de nouveau mon regard.

- Le sujet est délicat... Mais le roi pense que nous somme liés d'une simple amitié sans plus de force... Je serais prête à tout lui cacher. A ses yeux, nous ne sommes pas obligés à nous montrer au grand jour. Un peu de malice et nous pouvons diriger son opignon dans une autre direction... Lui dis-je dans un demi-murmure, d'un ton malicieux.

Je déposa un doux baiser sur ses lèvres si délicieuses puis déposa mon front contre le sien. Je n'avais certainement pas les bons mots pour exprimer l'idée dans son intégralité, mais il falait en voir le bon côté, s'aurait été une manière comme une autre de pouvoirs vivre tous deux heureux l'un avec l'autre en dissimulant notre bonheur au plus haut placé des hommes. J'avais eu des années pour penser cette idée que j'adoptais de plus en plus à mesure que les jours passaient.Le roi, derière son apparence d'homme au coeur d'or se cachait l'homme tyranique et dictateur. Un silence s'était installer progressivement, moi, je le regardais ou plutôt l'admirait. Je m'empara de sa main, sentant des crampes dans mes jambes je m'assied sur le lit, appuyant mon dos au grand montant de bois qui servait de pied de lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 29 Mai - 18:42

Beaufort se laissa faire quand Isabelle lui fit relever la tête. Ses yeux étaient baignés de larmes, mais le contact de la main de sa douce amie sur son visage le fit sourire. Il prolongea le tendre baiser de sa bien-aimée, tant il avait besoin d'elle. Deux larmes rebelles glissèrent sur ses joues. Une larme de joie et une larme de tristesse, car son coeur était inondé de ces deux sentiments si dissemblables. Il alla s'asseoir près d'elle, lui prit la main, entortilla leurs doigts, lui fit un baise-main et dit:

Vous avez raison, ma Reine. Si c'est la seule manière, je veux bien aussi ne rien dire au Roi, même si j'aurais envie de crier mon bonheur à la Terre entière. J'aimerais que tous les hommes sachent que j'ai le sublime honneur et bonheur d'être aimé par la plus brillante et la précieuse des étoiles du firmament. Par une Déesse dont la beauté dépasse de loin celle d'Aphrodite, d'Athéna, d'Artémis et d'Héra réunies. Mais si c'est le seul moyen, je tairai mon bonheur devant mon Royal cousin.

Puis il leva leurs deux mains à la hauteur de leurs yeux.

Et puis, ce lien n'est-il pas le seul qu'il nous faille ? Ces serments que nous nous sommes fait ne sont-ils pas aussi vrais que ceux d'un mariage ? Le Ciel ne nous en est-il pas témoin ? Qu'est-ce que le mariage, à part deux êtres qui échangent des serments de fidélité, d'amour et de respect mutuels, qui lient leurs destinées en en prenant le Ciel à témoin ? Même si les Hommes ne reconnaîtront pas ces serments, Dieu, s'il est Amour comme le disent les Evaniles, le fera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 29 Mai - 19:06

Je le regardais avec des yeux emplis de douceur, d'extrême douceur. Il était mon plus précieux des tresors que je pouvais avoir, la seul personne qui soit capable de me faire mal lorsque ses bras me quittent, lorsque son coeur est déchirer entre deux circonstances, lorqu'il est loin de moi... Je le regardais remonter nos mains au niveau de nos yeux... Il était certain que c'était un des liens les plus sacrés, que seul Dieu pouvait comprendre réellement se qui nous liaient l'un à l'autre si fortement. Un boule s'installait dans ma gorge, me privant de toutes paroles possible, l'émotion m'envahissait au fur et a mesure, les larmes conquièrent mes yeux rendant mon regard flou, provoquant un poids dans mon coeur tellement ses paroles étaient sincère et véritablement vraies. J'arrivais à quitter nos mains entrelacées pour croisser son regard à nouveau de mes yeux luissant de larmes prête à sortir de leur nid.

- Dieu est bien la seul personne qui puisse comprendre ce qui nous lies, nous retiens l'un a l'autre. Les vents peuvent souffler, les sables se soulever et la mer déborder, rien je vous le jure sur la vie qui me retiens ici, rien ne pourra atténuer mes sentiments... Que Dieu m'en soit témoin, je vouerais ma vie entière à vous... Ma vois s'était tassée par endroit où les larmes prenaient plus d'importance que je ne leur aurait confié.

Sur mes derniers mots, des larmes silencieuses qui rougisaient mes yeux rageusement se sont mises à s'échappée de mes yeux. Je ne lâchais pas sont regard et sentant les sanglots aflués à au bord de mes yeux, je leva le regard au ciel, soufflant un bon coup pour tanter de les chassés mais rien n'y faisaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 15:18

François avait lui aussi les larmes aux yeux, car celles d'Isabelle le faisaient souffrir, surtout en sachant que c'étaient ses propres mots qui les avaient provoquées. La tristesse, la joie et l'émotion inondaient les beaux yeux gris-vert du duc et se mirent à couler sur ses joues imberbes pour finalement tomber sur les mains jointes des deux amoureux. Et pourtant, le visage du Roi des Halles était illuminé par un magnifique sourire. Il était heureux, juste heureux. Le jeune homme essuya tendrement les pleurs de sa bien-aimée, sans se soucier de ses propres larmes. Il ne voulait pas que sa Reine pleure. Il ne le supportait pas. Il l'embrassa avec douceur, la prit dans ses bras et la serra contre lui.

Venez, cachez ces sanglots, ma mie, car sinon la Nuit elle-même va se mettre à pleurer. Même les astres et la Nuit ne supporte pas vos larmes. Ne pleurez pas à cause de ce que je vous ai dit, oubliez que j'ai même ouvert la bouche, si mes paroles ont osé faire couler vos pleurs. Aucun homme, sur la Terre ou au Ciel, ne mérite une seule de vos larmes.

Sa voix était nouée par l'émotion. Tout en disant cela, il se mit à lui caresser les cheveux, lentement, doucement. Il essaya de refouler ses larmes à son tour, mais quand les sanglots le prenaient, il ne pouvait que difficilement les arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 17:41

Les larmes se faisaient de moins en moins à couler sur mes joues, mais je ne pouvais les arrêter. Ces paroles m'avait touchée... Certes j'étais très sensible mais irrévocablement amoureuse. Je prolongea fébrilement mais avec autant de douceur que j'aurai pu donner a se baiser, je me blottissais contre son torse lorsque je sentis ses bras m'entourer. Seul son contact me calmais réellement. Ces d'une voix tremblante que j'avançais ses quelques mots.

- Vous avez tellement de raison, de vérité dans vos paroles ainsi que de la sincérité que je ne pourrais les oublier...


Je me garda d'ajouter autre chose, c'était bien la seule chose que je pouvais dire sans que les larmes viennent de trop me privé d'expression. Je souffla longuement, me donnant du courage pour tenter de retenir le plus de larmes que je pouvais. Je relevais la tête vers lui, croisant son regard, mes yeux encore rougis par les quelques larmes rebelles qui s'échappaient bien que je les retenais avec beaucoup de mal.

- Je ne veux plus jamais être maintenue loin de vous... Cette fois je n'y survivrais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 20:40

Les yeux de Beaufort, eux aussi étaient un peu rougis, mais il tentait de garder le contrôle. Lui qui avait combattu pour la France dés l'âge de 12 ans, il n'arrivait pas à vaincre quelques larmes. Mais avait-il réellement envie de lutter ? On lui avait toujours enseigner à cacher ses émotions, à les refouler. C'était ça l'éducation des nobles. Toujours cacher ses sentiments, avoir une mine de circonstance, un faux sourire. Mais depuis qu'il fréquentait le peuple, il avait appris à montrer ce qu'il ressentait. D'ailleurs, la première fois qu'il avait pleuré en public depuis qu'il était duc, ça avait été après le massacre au Palais-Royal. Il avait regardé les blessés se jeter aux côtés des morts et des agonisants et hurler de désespoir, et les larmes l'avaient submergé. Et, là, alors qu'il essayait de le cacher, un ange était venu près de lui, lui avait fait relever la tête et lui avait dit qu'il ne devait pas avoir honte de pleurer. Cet ange s'appelait Isabelle. Et ce furent ces paroles qui transpercèrent le coeur du jeune duc de Beaufort des flèches d'or de Cupidon.
Il s'en souvenait comme si tout s'était passé la veille. Mais ses souvenirs achevèrent de détruire le faible barrage qu'il avait érigé pour stopper le flot de larmes amères qui menaçait de l'engloutir. Il baissa la tête pour essayer de dissimuler ses sanglots devenus pratiquement incontrôlables. Il n'avait pas pleuré une seule fois durant son exil, il se l'était interdit, en pénitence des morts qu'il pensait avoir provoqué. Et pourtant il en avait eu vraiment envie durant ses longues nuits d'insomnie.
D'une voix nouée par ses sanglots intarrissables, il dit en continuant de caresser les cheveux de sa bien-aimée:


Je... je vous jure que je préférerais mourir... que d'être encore une fois séparé de vous... Vous êtes l'air que je respire,... le sang qui coule dans mes veines,... chacun des battements de mon coeur...

Il dut s'interrompre, car la voix lui manquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 20:58

Je m'empressais de poser une main douce sur son visage au niveau de ses pommettes. Je le regardais, je scrutais ses yeux des miens, reconnaissant que le même mal nous déchirait tous deux. Cette nuit où je l'avait vu pour la première et dernière fois, L'amour qui nous liait dorénavant, La distance, puis cette vie que nous n'aurons pas. Je le coupa dans son élan, tentant d'apaiser sa souffrance. Voir des millier de petites larmes prendre naissance dans ses yeux me faisait mal au cœur, pourtant montrer ses émotion était la plus digne des choses.

- Je le sais...
Un boule prit place dans ma gorge, réduisant mon temps de paroles considérablement. Je le sais mon amour...

Je pris alors entre mes deux main son visage et des larmes se mirent a ruisseler peu a peu le long de joue, je le regardais et du fermer les yeux pour limiter les sanglots. Je ré-ouvris les yeux, et dans un demi murmure:

- Il n'y a pas de mal à se laisser aller, Je m'enfuyais dans ses bras. Un cœur nous a été donner pour ressentir des émotions ... Et .. De temps à autre il faut le laisser parler.


Dernière édition par Isabelle le Lun 31 Mai - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 22:32

Le corps de Beaufort tremblait sous ses sanglots. Lui que tout le monde considérait comme un homme fier et fort pleurait comme un enfant, fragile, une fois son armure de courage et confiance en lui brisée, à ses pieds. La misère du peuple, son impuissance face à elle, l'horreur du massacre qu'avait été le matage de la Fronde, son exil loin de la seule femme qu'il ait jamais aimé au point de ne plus pouvoir se passer d'elle, le total échec de la révolte, l'impossibilité de "légitimiser" son amour pour sa Reine des Halles, tout ça avait peu à peu entamé ses défenses. Et maintenant, il fallait que cela sorte, comme l'eau se précipite quand le barrage se brise. Le contact de la main de son ange sur sa joue calma quelque peu le flot des larmes du jeune homme. Il posa sa main sur celle d'Isabelle et ferma les yeux.

Cela fait des années que je n'avais plus pleuré. Je me l'interdisais. Je me sens tellement coupable du massacre du Palais-Royal. Tous ces morts et ces blessés, je me suis tellement coupable...

De sa main libre, il essuya ses yeux, car il commençait à voir trouble. Et il voulait voir le beau visage de sa bien-aimée. Il lui sourit tendrement et l'embrassa pour essayer de calmer ses pleurs, même si lui-même ne parvenait pas à apaiser les siens.

Je... je ne veux plus vous quitter,... Isabelle... je n'y survivrais pas. Mon coeur est collé au vôtre, et si nous sommes encore une fois séparés j'en mourrai. Je vous aime, plus cette vie qui coule dans mes veines, plus que ce Soleil qui me réchauffe, que cette Lune qui me rassure, que ces Etoiles qui m'émerveillent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 31 Mai - 22:51

Je comprenais se sentiment de culpabilité qui devait l'envahir, je lisais dans ses yeux que cet évènement de l'avait pas laissé de marbre. Ce n'était pas de sa faute, ils nous avaient joués, pris en embuscade... Le roi avait dut prévoir cet évènement qui se faisait pourtant discret... Le roi avait reculé dans mon estime pareil à en sortir...

- Tous cela n'est pas votre faute... ils nous avaient tendus un piège.

Je suivais ses gestes du regard, il essuyait ses yeux que les larmes avaient colorées de rouge. Je répondis à son sourire en lui en adressant un qui dévoila légèrement mes fines dents. Je prolongea son baiser avec douceur et amour comme si rien ne pouvais le briser.

- Je ne vous quitterais plus, je ne laisserais plus personne imposer quelque distance entre nous, nous avons toutes une vie devant nous. Je voue ma vie à la votre... Quelques en soient les conséquences... vous êtes toutes mon âme, toute ma vie...

Je l'embrassa si tendrement qu'on aurait pu croire que j'avais peur d'abîmer ses lèvres, comme si elles était faites de neige et qu'a mon contact elle pouvaient fondre. J'y mis ensuite subtilement et malicieusement fin, me relevant d'un bon, affichant un sourire amusé qui agirait peut être à lui rendre le sourire également. Les bougies étaient presque consumées, je referma la fenêtre après avoir rabattus les plaques de bois qui servaient de volets. Je déposa docilement le manteau de mon bien-aimé sur le dossier de la chaise. Puis je retourna auprès de mon grand amour dans des pas dansant et gracieux. J'entrelaçais mes doigt avec les siens, le regardais sans rien dire, rien qu'un sourire remplis d'amour aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 1 Juin - 21:07

Le baiser si tendre et si doux d'Isabelle fit enfin tarir le flux de larmes refoulées qui s'échappait des yeux clairs qui valaient à leur propriétaire l'insigne honneur d'être considété comme l'un des plus beaux hommes du royaume. Le jeune duc voulut prolonger ce baiser si agréable, mais sa bien-aimée s'échappa avec un petit sourire malicieux et alla fermer la fenêtre. Un sourire similaire s'alluma sur le visage de François et quand Isabelle revint vers lui, il la serra contre lui et l'embrassa avec une douceur passionnée. Puis soudain, sans prévenir il mit fin au baiser, posa doucement ses mains sur ses hanches et plongea son regard dans celui de son aimée. Les yeux du Cousin du Roi étaient encore rougis par les larmes qu'il avait versé, mais ils étaient à présent emplis de bonheur et de malice.

Tu es vraiment la seule et unique souveraine de mon coeur, ma tendre amie. Toi seule a su me prendre le trône de mon coeur.

Soudain, il se rendit compte qu'il la tutoyait. Il baissait les yeux et murmura:

Pardonnez-moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 1 Juin - 21:44

Je me blottissais contre lui resserrant encore un peu plus notre étreinte. Mon ange m'embrassa avec une douceur si prononcer et une pointe de passion que se baiser en devenait délicieux. Je n'eus le temps de le faire durer un peu plus que sournoisement mon grand amour y mis fins déplaçant ses mains sur mes hanches. Je le regardais avec beaucoup de délicatesse.

- Je sais bien que ce sont les manières de noblesse, mais entre nous mon amour, je crois bien que nous pouvons nous en passer. J'affichais un sourire un tant soit peu amusé mais énormément tendre.

Je l'embrassa une nouvelle fois en maintenant son visage par le menton d'une main douce et aérienne, n'oubliant toutes fois pas ses mots si doux qu'il m'avait soufflé avec tant d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tour ( Beaufort )
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site de la Batterie Fanfare de l'Alerte de la Tour du Pin
» Twisted Tour - 3eme mi temps
» [Vidéo] Accès Privé - M6 Tokio Hotel et les Afghanes on Tour
» [2010] Welcome To Humanoid City Tour
» Statue Mylenium tour - Fer forgé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans le monde du clown démoniaque! :: Paris :: Les halles-
Sauter vers: