Bienvenue dans un monde où rien n'est banal...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                      Bienvenue Dans Le Monde Du Clown Démoniaque ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le forum vient d'ouvrir ses portes et qu'une grande partie des rôles sont disponibles. Merci de bien vouloir vous rendre dans la partie " Annonces et Nouveautés " pour en prendre connaissance. Bon jeu!                          
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Un tour ( Beaufort )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 2 Juin - 17:11

Le sourire joyeux qu'arborait Beaufort faisait plaisir à voir. Il prolongea le doux baiser de sa tendre amie avec passion. Il lui passa la main dans les cheveux gentiment. Puis, il mit lentement fin au baiser, caressa la joue de son aimée, lui sourit et dit d'un ton très doux et sincère:

Oh mais est-il du droit des simples mortels comme moi de tutoyer une Déesse dont la beauté fait pâlir de jalousie Aphrodite et Athéna, et ravit le coeur de tous les plus beaux et plus puissants Dieux de l'Olympe ? Ma Déesse, je ne suis qu'un pauvre mortel à tes pieds, pour te servir et t'adorer. Accepte, en guise d'offrandes, cette bague et mon âme, ô Déesse de l'Amour Véritable et Durable.

En disant cette dernière phrase, François s'était agenouillé devant elle, avait retiré l'un de ses gants, enlevé la bague en argent qu'il portait à l'annulaire et l'avait déposé dans la main de sa Reine. C'était un fin anneau d'argent orné d'un petit éclat d'ambre jaune. Cette bague avait un jour appartenu à sa mère, Françoise de Lorraine, qui lui en avait fait don quand il était parti pour la première fois se battre pour la France. C'était la seule fois qu'elle avait fait preuve d'un peu de tendresse maternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 2 Juin - 17:31

Je le sentis mettre fin à notre baiser, il caressa mon visage s'écartant un peu de moi. Il avait arboré un ton très tendre, doux et sincère qui me faisait tellement chaud au cœur... Et lorsque je compris le sens de ses mots, je fus étonnée, surprise d'un tel engagement... Il s'était agenouiller devant moi, ses yeux reluisant de bonheur... Il s'était emparé de ma main, déposant un fin anneau d'argent garnis d'un éclat d'ambre. Je fixais l'anneau, béate, puis redirigea mon regard sur mon aimé. Je n'arrivais pas encore à réalisé, maintenant entre la réalité et le rêve d'une vie à ses côtés... Je dûs prendre une grande inspiration comme pour m'assurer que je pouvais encore respirer.

- Mon seul présent n'est que toi, J'accepterais toutes tes offrandes quelles qu'elles soient. Tout le ciel pourrait s'effondrer je ferais que nous soyons épargnés, car personne ne peu mesurer notre amour. tu es mon tout...


Émue, des larmes me venaient aux yeux, je plaça ma main libre sur l'emplacement de mon cœur, m'assurant que celui-ci battait bien, d'ailleurs il battait la chamade... Et l'instant d'après j'alla poster cette même main sur sa joue si douce, le regardant d'une tendresse brulante, d'une passion pour lui , mon grand amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 2 Juin - 22:31

Décidément, son romantisme était exacerbé par ses retrouvailles et par l'heure tardive. François n'était pas fatigué, au contraire. Mais la nuit, le coeur et l'esprit se mèlent mieux pour engendrer les belles paroles et les actes audacieux. Et il y avait bien un acte très audacieux auquel Beaufort songeait depuis qu'il avait revu son Isabelle, mais il appréhendait sa réaction. Mais les sourires de sa bien-aimée lui avait donné du courage.
En la voyant si émue, il hésita à se lancer. Mais il fallait qu'il le dise.


Ma chère Isabelle, je t'aime, de tout mon coeur, de toute mon âme, de tout mon être. Et je sais que je ne pourrai jamais aimé quelqu'un d'autre que toi. Mais je ne peux pas te faire reconnaître en tant que Duchesse de Beaufort, ni en tant que Madame de Bourbon-Vendôme... En revanche, si tu es d'accord, je veux et je peux te faire reconnaître par nos amis, par le Peuple, en tant que Reine des Halles. Je veux lier ma vie à la tienne, pour le meilleur et pour le pire.

Il prit la main de sa douce amie dans la sienne, l'embrassa pieusement, regarda son aimée dans les yeux, avala sa salive, prit une grande inspiration et termina sa tirade dans un murmure:

Ma chère Isabelle, Princesse des Halles, veux-tu m'épouser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Jeu 3 Juin - 7:37

J'écoutais son beau discourt les yeux rivés au siens. Mon coeur battait tellement fort que j'aurais cru qu'il allait sortir de ma poitrine. Je me fichais bien de tout le titre dont je pouvais bénéficier, tout ce qui comptait était que je sois à ses côtés, et ce jusqu'à mon dernier souffle... Mon tendre amour pris ma main dans la sienne, l'embrassa puis il me regarda dans les yeux avant de prendre une air d'autant plus sérieux mais toujours je pouvais distinguer une grande tendresse à mon égard.

-Oh mon amour ... Je ne savais que répondre. Comment pourrais-je refuser une si chère promesse d'amour à l'homme, le seul homme que je puisse aimer? Je me fiche bien de tous les titres que l'on pourrait m'accorder, tout ce que je souhaite c'est d'être à vos côtés... Je répond à ta demande mon ange...

Je fixais ses yeux avec énormément de plaisir, de joie et de bonheur qui me venait encore plus spontanément. Il avait touché mon cœur en plein vole, il lui revenait de droits ... Ses si beaux yeux gris-vert me fit témoin d'un grand amour que moi-même je ressentais en centuple pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 4 Juin - 14:58

à la réponse d'Isabelle, le coeur de Beaufort sembla éclater de joie. Un grand sourire s'alluma sur son visage et des larmes, de bonheur cette fois, apparurent dans ses yeux. Il se releva d'un bond, embrassa fougueusement sa bien-aimée, se rassit, la prit dans ses bras et lui dit:

Oh ma tendre amie ! Tu fais de moi le plus heureux et le plus comblé des hommes. Les mots me manquent pour qualifier l'honneur et la joie dont tu me fais la grâce de m'offrir par ta réponse.

Il embrassa le front de sa belle, lui sourit, la lâcha un moment pour se détacher les cheveux, alla mettre le ruban noir avec lequel il attachait sa longue chevelure d'ébène profond dans une des poches de son manteau, revint vers sa douce amie, lui prit la main, la fit se lever et recommença à danser avec elle, au son endiablé de leurs coeurs battant à l'unisson. Ses longs cheveux noirs virevoltaient joyeusement, tandis qu'il tournoyaient dans la petite chambre. Le jeune Duc riait de bonheur, comme un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Ven 4 Juin - 18:47

Un énorme sourire avait de même jaillit sur mon visage. Je le regarda détaché ses cheveux d'ébène que j'aime tant. Puis lorsqu'il me pris la main, quelque instant après nous nous mettions a danser. Il éclater de rire, et son rire si prenant, déclencha moi rire...

-Tu es toute ma vie ...

Je lui offris un de mes plus beau sourire, au comble de mon bonheur, il n'aurait pus me rendre plus heureuse que je ne l'étais à ce même instant ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Sam 5 Juin - 23:52

François riait comme un enfant. Il avait un rire très agréable à entendre, d'autant plus que le nombre de personnes l'ayant entendu rire se comptait sur les doigts d'une main. Mais, à cet instant, il se fichait pas mal de l'éducation de noble qu'il avait reçue, où il fallait absolument éviter de montrer qu'on était humain. Beaufort avait appris à ne pas avoir honte de pleurer, à rire ouvertement devant les gens, avec le Peuple.
Le duc continua de faire danser sa belle avec grâce et légéreté. Il ne s'était jamais senti aussi bien. Il avait l'impression d'être dans un autre monde, d'être ivre. Ivre et vivant.


Ce soir, il n'y a plus de Roi, plus de vie, plus de noblesse, plus de Dieu. Il n'y a plus que nous et la musique de nos coeurs battant à l'unisson. Je ne m'imagine plus un seul battement de mon coeur qui ne s'harmonise pas avec un des tiens. Dansons, rions chantons, car cette nuit est la nôtre !

Il souriait joyeusement, comme il n'avait juamais souri avant. La réponse d'Isabelle l'avait enivré de joie. Il avait la paradisiaque impression que le temps s'arrêtait autour d'eux. Que ce sentiment durerait toujours, qu'ils avaient toute une vie d'amour devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 0:03

Son rire était si agréable et appaisant que je ne pouvais que de l'écouter rire. Biensur je riais avec lui . Tout était si beau se soir, ma vie, mon coeur, mon bonheur... J'aurais voulu que le temps s'arrête, que tout se fige afin que nous soyons heureux comme apresent dans la vie qui s'offrait à nous. Je l'écoutais, un sourire joyeux aux lèvres... Il avait bien raison.

- Nous sommes maître de nos coeurs, de nos bonheur... Cette nuit est à nous comme ce chemin qui s'ouvre à nous... tu ne peut pas savoir comme ta présence, ton regard, ton amour, ta tendresse me rende heureuse au quotidient.

Je lui souriais toujours, basant chacuns de mes pas au siens. Certes je ne savais pas très bien danser, mais je me débrouillais pas mal.Je lui accorda ensuite un long et tendre baiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 0:28

Beaufort s'arrêta de tournoyer brusquement quand Isabelle l'embrassa, mais pris dans son élan et ayant trop tourné, il trébucha et tomba sur le dos, emportant sa douce amie dans sa chute. Ils se retrouvèrent donc l'un sur l'autre, Beaufort couché sur le plancher et Isabelle couchée sur lui. Le jeune noble éclata de rire à propos de sa chute et embrassa sa bien-aimée avec une tendresse passionnée. Il était vraiment bien. Tellement bien qu'il resta un moment allongé sur le sol poussiéreux, sans se soucier de ses vêtements. Il n'avait d'yeux que pour le magnifique visage de son aimée qu'il se mit à caresser avec une grande douceur. La magnifique chevelure noire de la jeune femme tombait en une splendide cascade de chaque côté de son visage et frôlait la peau de François.

Je suis vraiment fou... fou de toi. dit-il avant de l'embrasser à nouveau.

Il lui sourit après avoir mis fin au baiser et se mit à lui caresser les cheveux très tendrement. Il avait l'impression d'être retombé en adolescence, sauf qu'en ce temps-là, c'était dans l'herbe d'un parc qu'il perdait l'équillibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 12:55

Il arrêta notre danse à mon baiser, puis il perdit l'équilibre en m'entrainant dans sa chute. Je me mis à éclater d'un rire radieux. Lui coucher sur le sol, moi couchée sur lui. Cette chute me faisait rire...Il m'embrassa de nouveau et je prolongeais un moment encore. Mon rire se transforma progréssivement un sourire doux lorsque je sentis ses mains sur mon visage à le caresser à cette grande tendresse qui était digne mon tendre ami.

- Et moi ... Je suis aliennée par l'amour qui me lie à toi...

Je n'avais pas eu le temps nécéssaire pour répondre à son baiser qui l'interompa malicieusement. Je le laissais passer ses mains dans mes cheveux. Chacun de ses geste était tendre et gracieux. Je me croyais dans un compte de fée où le prince charmant entraine sa belle dans sa chute, dans l'herbe, entourés de papillons et de fleurs en tout genre. Tout ce cadre correspondait sauf la belle prairie. Je me perdis à la comptemplation de son visage d'ange, je devais qu'afficher un sourire des plus heureux bien que maladroit. Je pris sa main libre et j'entrecroisa mes doigts au siens. Puis j'alla déposer mes lèvres sur les siennes pour y donner un fin baiser .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 13:29

Beaufort songea qu'ils devaient vraiment paraître fous, tous deux couchés par terre à rire comme des bossus. Mais il s'en fichait, il aurait pu passer la nuit ainsi. Que dis-je "la nuit" ? La vie ! Il était là, auprès de la femme qu'il aimait, que demander de plus ?
Le rire d'Isabelle était vraiment magnifique. Beaufort riait lui aussi, il était heureux. Vraiment heureux, pour la première fois de sa vie. Il prolongea le baiser de sa belle un moment, puis avec un sourire espiègle la prit par les hanches et les fit rouler, afin de se retrouver sur elle. Il éclata de rire et l'embrassa avec douceur.


Nous sommes tous les deux fous à lier. Alors qu'on nous enferme tous les deux ! Quel meilleur moyen d'être ensemble ! dit-il sur le ton de la plaisanterie en continuant de caresser les cheveux de sa douce amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 14:19

Il me fit rouler et il se retrouva au dessus de moi, je prolongea son baiser plus intensément. Mes cheveux, mes boucle brune s'éparpillaient sur le sol, j'avais fait reposer mes bras au dernière de son cou. Je fus prise d'une rire, il avait bien raison, Puisque nous étions fou l'un de l'autre, nous enfermer tous les deux serrait l'un des mailleurs moyens d'être ensemble.

- Si il est ici le seul moyen pour que nous ne soyons plus séparer, je le ferais volontier. Tout m'est bon pour être à tes côtés ! Et puis ... Et puis folle pour folle de toi, on peu bien se servir de moi comme bête de foire! dis cette dernière éclamation sur le ton plaisantin.

J'adorais le voir rire, il était si beau quand il riait, bien qu'il soit déjà magnifique à mes yeux en temps normal.Je lui fis un sourire malicieux toujours emplein de douceur avant de lui redonner un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Dim 6 Juin - 21:58

Rien ne semblait pouvoir gâcher la magie de ce moment. Les deux amoureux riaient comme deux fous, joyeusement, fêtant leurs retrouvailles avec bonheur. Leurs rires étaient légers, sincères, vrais. Beaufort prolongea le baiser de sa bien-aimée tout en lui caressant les cheveux avec amour et douceur. Puis, au bout d'un petit moment, il rompit le baiser et embrassa le beu front de la jeune femme. Mais même s'il se sentait bien, il commençait à ressentir les effets de la fatigue. Son voyage de retour avait été long et il était tout de suite venu dans les Halles, sans passer par son château. Il avait chargé ses serviteurs d'amener ses bagages à Beaufort, prétextant qu'il devait passer à Versailles parler à son Royal cousin. Il avait eu l'impression d'être un adolescent feignant d'aller rendre visite à un parent pour rejoindre sa belle.
Tout à ses pensées, un bâillement lui échappa.


Pardonne-moi, ma tendre amie. s'excusa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 12:35

Je lui adressais un simple sourire lorsqu'il stoppa notre baiser. Je caressa son visage en percevant son bâillement, la fatigue le gagnait et je le comprenait fort bien. Son voyage pour venir jusqu'ici avait du être éprouvant...

- Ce n'est pas grave, je le comprend fort bien ... Je lui déposa un bisous sur le coin des lèvres puis je le regardais de nouveaux.

Même si son beau visage, son regard et son rire me témoignait de son bonheur comme du mien, ces yeux si ravisant et son visage d'ange devenait lourd, demandant le sommeil. L'heure de la nuit devait être bien avancé pour que les première lueurs de l'aube filtre à travers les volet de bois... J'avais le sentiment d'être une enfant désobéissant à ses parents pour autant négliger la fatigue qui l'a gagnait en restant auprès de son aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 18:07

Beaufort était fatigué, mais son esprit ne semblait pas s'en rendre compte. Seul son corps semblait la ressentir, mais rien ne pourrait l'empêcher de demeurer auprès de sa belle jusqu'à l'aube et même plus encore, si c'était possible. Mais il décida quand même de se relever. Il aida sa bien-aimée à se remettre debout, s'épousseta un peu, toujours en riant de sa maladresse de tantôt, prit la main d'Isabelle et alla s'aseoir sur le lit, l'invitant à faire de même.

Au moins, ici, c'est plus confortable que sur le sol, même s'il est vrai que n'importe quel endroit au monde me semble un paradis si tu m'y accompagnes, ma chérie.

Puis il l'embrassa encore une fois, avec passion. Il avait l'impression d'être un bédouin qui n'avait plus vu le moindre brin d'herbe depuis des mois et qui découvre, au milieu du désert, une grande oasis verdoyante. Il ne voulait pas retourner dans son château, si elle n'y était pas, il était vraiment fou d'elle, il avait besoin d'elle, de sentir sa présence, il ne voulait plus jamais en être séparé.

Isabelle, j'aimerais tant que...

Mais il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, car on se mit à tambouriner sur la porte avec empressement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 18:29

Je pris sa main lorsqu'il me la tendait pour m'aider à me relever. Je passais mes mains là où ma robe était pleine de poussière. Puis en regardant l'élu de mon cœur s'assoir sur le lit et en l'écoutant, je le rejoignis en lui adressant un même sourire. Je n'eu le temps de répondre à ce qu'il venait de dire qu'il m'embrasait déjà, je prolongea donc son baiser avec amour très longuement. Puis nous nous détachions quelques peut, j'écoutais ses paroles, soudain on tambourina à la porte avec assistance...

- Qui se peu bien être...
Je fronçais les sourcils.

Personne ne venait frapper à ma porte de si bonne heure le matin où si tard dans la nuit. Je me levait sous le regard de mon tendre amour pour aller entrouvrir la fenêtre. Je constata que la nuit était bien trop présente bien que l'aube commençait à pointer... Autrement dit il était trop tôt pour que se soit Checco ... De plus en ce moment j'étais bien sa seule pensionnaire. Je me retourna faisant face à mon aimé et faisant dos à la fenêtre. un air tracassé et incertain s'installait sur mon visage, je retenais mon souffle. Je me dirigea lentement vers la porte évitant pour le tout les lattes de plancher grinçantes. Je plaça mon oreille contre la porte, retenant de plus en plus ma respiration. Une de mes main de contracter, l'autre était poser délicatement contre la porte. Des bruit de pas plutôt lourd se faisait entendre dernière celle-ci. Sans avoir l'oreille collée contre la porte on devaient les entendre. Je regardais mon tendre Ami, soudain emprise de panique, en plaçant une main au dessus de mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 19:54

Voyant le regard paniqué de sa douce amie, François descendit doucement du lit, en essayant d'éviter de faire grincer les planches, prit rapidement son manteau, se mit délicatement à plat ventre, et rampa sous le lit en faisant le moins de bruit possible. Il n'avait aucune idée de qui cela pouvait être, mais il lui avait suffi de voir l'expression d'Isabelle pour comprendre que ce n'était pas Checco. Il préférait se cacher sans motif que de se retrouver emmené à Beaufort par les gardes de Louis. Sous le lit, le sol était encore plus poussiéreux qu'ailleurs, donc le jeune homme se couvrit la bouche et le nez avec son bras. Son coeur battait la chamade. Il essayait de ne pas respirer de poussière, ce qui l'aurait fait tousser ou éternuer et niveau discrétion, ce n'est le plus recommandé. Il entendit la porte s'ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 20:23

Une fois que j'étais certaine que François se soit dissimuler sous le lit me retournais de nouveau face à la porte, tendit ma main tremblante sur la poignée et ouvrit la porte, ce n'était pas pour autant que l'inquiétude et la panique m'avait quittés. Je fis donc face à deux jeunes hommes différent de ceux du début de soirée. Ceux-ci étaient plus fort et plus élancer, avec un regard mal-sain et beaucoup méprisant qui ne plaisait point. J'attendis qu'ils prient la paroles tout en ne les lâchant pas du regard.

-Nous sommes envoyés ici sous ordre du roi.
Dit le premier d'une voix rocailleuse, que j'aurais cru avoir déjà entendu.

-Nous n'ignorons pas que tu étais de mèche avec son cousin lors de la fronde. Et puis ce que celui-ci ne s'est pas présenté à Versailles pour prendre connaissances des ordres qu'il aurait du recevoir, le roi nous a charger de venir le chercher. dit alors le deuxième.

-Alors compte tu coopéré ?
Renchéri l'autre.

Je les regardais comme s'ils m'amenait la peste. Les ordres du roi auxquels ils me faisaient allusion laissaient sous entendre qu'une autre séparation aurait lieu entre mon grand amour et moi, et jamais je ne les laisseraient faire.

- Jamais ! Je leur crachait presque dessus, ils me répugnaient, ils n'avaient véritablement pas de cœurs ...

Je les regardais droit dans les yeux, méchamment toutes fois car jamais il n'arriverais à me séparer de l'homme que j'aimais.

-Très bien! L'homme fit un grand sourire malicieux, et le deuxième lui répondit par une même sourire en me désignant.

L'un d'eux commençait par ce rapprocher de moi, je reculais... Il me prit le bras, je m'en défit et n'eus pas le temps de lui mettre une gifle en guise d'avertissement qu'il m'attrapa la main, m'arrachant un cris de surprise. Je priais tous les dieux possible pour que mon amour ne sortes pas de sa cachette. Le deuxième homme entra dans la pièce en prenant soin de refermer la porte pour limité les bruit. Le premier dont j'essayais de m'échapper de son emprise s'avançait encore vers moi me faisant reculer plus encore, j'en heurta même la commode où était disposé un miroir et les chandeliers qui tombèrent à la renverser pour se briser sur le sol. Je tenta de me débattre. j' Hurla lorsqu'il resserra fortement ses mains de mes bras. L'autre homme lui faisait signe de s'activer... A bout de force, je n'arrivais plus à me débattre, j'essayais d'attraper quelconque objet qui pourrait m'aider.

- Arrê...

Je n'eus le temps de terminer ma phrase que l'homme qui me maintenait dur comme fer m'assomma... Il du me mettre sur son épaule pour me transporter, l'homme qui était resté vers la porte l'ouvrit puis il s'engagèrent dans l'escalier...

- C'est équitable, nous ne l'avons pas trouver, mais nous ramenons sa tendre moitié au roi, quel trophée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 21:55

Dans sa cachette, Beaufort écouta les deux jeunes gardes parler assez méchamment à Isabelle. Apparemment, Louis le cherchait encore. Non, mais de quoi il se mêlait ? le "Roi des Halles" ne faisait rien de mal ! Depuis quand était-ce un crime d'aller retrouver la femme qu'on aimait ? Et ces jeunes blanc-becs n'avait pas à parler comme ça à une femme, même é une femme du peuple. Le jeune duc avait très envie de bondir de sa cachette pour aller protéger sa belle et souffleter les malotrus qui osait lui faire mal. Et puis pourquoi pas, en fait ? Un noble ne devait pas pouvoir supporter qu'on fasse du mal à une femme sans défense. Tout spécialement quand le noble en question aime cette femme !
Les cris d'Isabelle finirent de convaincre François d'agir. Quand il entendit qu'on assomait sa bien-aimée, il rampa aussi vite qu'il pût hors de sa cachette, se releva tout couvert de poussière [HJ: n'est-ce pas Isabelle ^^? "Et paf..."!] et courut pour rattraper les gardes. C'était totalement inconscient de sa part, mais il s'en fichait bien pas mal. Quand il fut arrivé à leur hauteur, il prit sa voix la plus courroucée et interpella les gardes:


Lâchez-la immédiatement, marauds ! C'est moi que vous cherchez, non ?

Les deux hommes se retournèrent, surpris. Soudain, le duc s'avisa qu'il ne devait vraiment pas avoir fière allure, couvert de poussière comme il était. Il s'épousseta un peu, sans cesser de les toiser d'un regard froid.

Est-ce donc là une manière de traiter une femme, coquins ? Je vous apprendrai bien la galanterie ! continua-t-il en souffletant l'homme qui tenait sa belle et la prit délicatement dans ses bras sous le regard stupéfié des deux blanc-becs.

Puis, il la ramena dans la chambre, la déposa avec douceur sur le lit, écarta tendrement une mèche de ses cheveux qui dissimulait son beau visage... ainsi qu'un petit hématome à l'endroit où le garde l'avait frappée. Le regard qu'il lança à ce dernier tranchait énormément avec la douceur avec laquelle il s'occupait de sa douce et tendre.
Au bout d'un moment, le plus courageux (ou le plus inconscient) des deux hommes, se râcla la gorge et, osant regarder François dans les yeux, lui dit d'une voix qui se voulait (sans grand succès) assurée:


Hum... veuillez m'excuser,... votre Excellence, mais le Roi nous envoyé vous cherch...

Oui, je le sais, pendard ! Mais tant que ma douce amie ne sera pas réveillée, je ne bougerai pas d'ici, entendez-vous ?


Dernière édition par François de Vendôme le Ven 11 Juin - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 22:09

Je sentais sous moi les pas du garde descendant les escaliers, j'étais donc vraiment perchée sur ses épaules ? Ma tête me faisait affreusement mal tout comme mon bras. D'ailleurs, lequel de ces deux membres me faisaient le plus mal ? Je n'en avait aucunes idées. Tout était si brumeux dans mon esprit. J'avais la forte impression que l'on me maintenait les yeux fermés...J'avais également l'impression que ma tête bouillonnait dans tout les sens... Soudain, je me sentis glisser de l'épaule sur la quelle je devais certainement reposer, Je sentis une main fraiche sur mon visage, je pouvais entendre quelques mots mais ils étaient bien sourd, et déformés. Du seul coup se fut le noir complet dans ma tête, je n'entendais plus rien, je tentais d'ouvrir les yeux sans grand résultat, je ne percevait plus la douleur de mon bras, j'avais l'impression de m'être endormis pourtant je ne dormais pas, j'étais bel et bien inconsciente..

Le garde en question regarda Beaufort: - très bien,nous resterons ici! dit -il d'une voix dure pratiquement moqueuse.

L'autre homme répliqua : - Laissons les! Ont les coincera dans d'autres circonstances bien plus humiliante . Il tira son ami par le bras et tous deux s'en allèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 23:11

Beaufort regarda les deux gardes s'éloigner, en leur jetant un regard froid et noir. Puis, il se reconcentra sur sa douce amie et lui prit la main. Il s'en voulait de lui avoir causer autant d'ennuis. À cause de lui, elle s'était fait deux fois malmenée par des gardes. Et il lui était insupportable de la faire blessée. Ces gardes avaient vraiment intérêt à ne plus croiser le chemin de Beaufort. De sa main libre il se mit à caresser la douce chevelure d'Isabelle, et il baisa la main qu'il tenait dans la sienne. Il ne restait plus rien dans ses gestes ou dans ses yeux de la colère dont il avait fait montre devant les deux blanc-becs. Il espérait juste que cette brute n'avait pas frappé sa bien-aimée trop fort.

Isabelle ? Tu m'entends ?demanda-t-il en caressant doucement le visage de la jeune femme. Réveille-toi, s'il te plaît !

Il était vraiment très inquiet pour sa "Reine des Halles".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Lun 7 Juin - 23:28

Je sentais ses mains fraiches contre mon visage, un contact agréable qui me ramenait peut à peut à la conscience. J'entendais un peu plus sa voix si douce, je sentais à nouveaux mon bras me refaire tant mal, puis ma tête... Je battis des cils difficilement... J'avais un mal de chien a la tête puis au bras, les deux douleurs étaient équivalentes ... Je me souvenais que des évènement d'avant les gardes. Je vis Beaufort, mon amour pencher a mes cotes d'un air inquiet. Je fronça le front mais du le relacher bien vivement m'apercevant que ma douleurs s'intensifiait de se geste. Je porta ma mais libre a l'endroit douloureux mais la douleur de mon bras ne me le permis pas également, je le remis à son endroit dans une grimace... Je regardais mon tendre amour d'un air perdu...

-Que c'est t'il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 8 Juin - 22:57

Beaufort fut rassuré de voir sa belle ouvrir les yeux, même si elle semblait encore un peu vaseuse. Il lui sourit, baisa à nouveau la main qu'il tenait dans la sienne et s'assit sur le lit, à côté d'elle. Elle ne se souvenait pas de ce qu'il s'était passé. Elle Fronça le front, mais apparemment, il lui faisait un mal de chien. Et son bras aussi.

Tu as mal ? Veux-tu que j'aille chercher de l'eau et une serviette ? Ces brutes n'ont vraiment aucune manière pour blesser ainsi une femme ! dit le jeune duc, d'un air à la fois très énervé contre les gardes et très inquiet pour son Isabelle.

Il était vraiment très chevaleresque quand il s'y mettait, mais il ne pouvait supporter qu'on fasse du mal à une femme sans défense. Fût-elle aussi courageuse et déterminée que la Reine des Halles.
Quand la jeune femme lui demanda ce qu'il s'était passé, François dut cacher un regard courroucé. Pour cela, son éducation de noble l'aidait bien. Cacher ses véritables sentiments, voilà une des qualités requises pour survivre à la Cour.


Des soldats avaient ordre de me venir chercher, car il paraît que je devais, dès mon retour, me rendre à Versailles afin d'y recevoir des ordres. Or, on ne m'en avait absolument pas informé. Je"m'étais caché sous le lit, afin de me soustraire à leurs regards, et tu as refusé de coopérer avec eux. Ils t'ont assomée et ont voulu t'emmenr, toi, à ma place. C'était plus que ce que je pouvais tolérer. Je suis sorti de ma cachette et leur ai ordonné de te lâcher. J'ai souffleté le maotru qui te portait, inconsciente, sur ses épaules, t'ai prise dans mes bras et t'ai allongée sur le lit. Mais c'est terminé, ils sont partis.

Pendant sa petite tirade, le jeune noble avait dû ôter les très nombreux "coquins", "marauds", "malotrus" et autres "pendards" qui lui étaient venus en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mar 8 Juin - 23:18

Je croisais son regard de mes yeux à moitiés clos, mais il m'était suffisant pour apercevoir son regard inquiet et méprisant pour les gardes du roi. Ils avaient du me causer bien du mal pour que François se soit rendu dans cet état.

-Je pense que sa passeras, ne t'en fais pas je suis plus forte que j'en ai l'air... Y avait t'il un soupçon de vérité dans ce que je venais d'avancer, que j'étais forte ?

Je ne lâchais toujours pas sa main dans la quelle se trouvait la mienne, j'écoutais ce qu'il me contait, chacun de ses petits détail m'avait échappés... Pourtant ils étaient si important, j'avais beau me creusé la cervelle je n'arrivais pas a retrouver ne serai-ce qu'un dixième de cela. Dans ma tête, une circonstance ne fis qu'un tour, une séparation... de nouveau... Je du afficher un air effrayé à cette idée, je savais bien mal cacher mes émotions, mes sentiments, mes état d'âmes. Je sentis les larmes se perchées dans mes yeux.

-M... Mais ... Sa veut dire que...


Je ne pu terminer ma phrase que mes sanglots écrasaient déjà ma voix, limitait le taux d'air que je respirais... Je refoulais de mon mieux cette idée de ma tête et les larmes qui ne tentaient que de couler de mes yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   Mer 9 Juin - 14:55

Non ! répondit François d'une vois assurée et déterminée, en baisant pour la énième fois la douce main d'Isabelle. Non, je ne le permettrai pas. Je ne le permettrai plus. Le Roi ne nous séparera pas une nouvelle fois. Il est peut-être souverain de droit divin, mais il n'y a qu'une seule divinité à laquelle j'accepte de me soumettre corps et âme, c'est toi, mon amour. Et puis nous avons Aphrodite, Eros et Séléné de notre côté. Et même Louis ne peut m'empêcher de t'aimer et, si Dieu est Amour, il nous aidera, sois-en sûre et n'aies pas d'inquiétudes. L'Amour rend les gens rusés et décuple leur audace. Et je suis obstiné comme tous les diables. Même enfermé dans un cachot sans porte, ni fenêtre, je trouverais le moyen de m'échapper pour te venir retrouver, mon ange.

Le duc sourit, se remit à caresser tendrement les cheveux de sa belle en évitant de toucher l'endroit où cette brute l'avait frappée, et se pencha pour déposer un doux baiser sur ses lèvres vermeilles. Puis il essuya délicatement les larmes qui s'étaient sournoisement échappées des beaux yeux de la jeune femme. Non, il ne laisseras personne l'éloigner d'elle encore une fois. Il savait qu'il n'y survivrait pas. Il trouvait ça très ironique: lui qui avait bataillé dès l'âge de douze ans et survécut à de sanglantes batailles, succomberait de chagrin si on l'enlevait à la femme qu'il aimait.

Je te le jure sur ma vie et mon âme, ma tendre amie, je ne laisserai plus jamais quelqu'un, fût Louis lui-même, nous séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour ( Beaufort )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tour ( Beaufort )
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site de la Batterie Fanfare de l'Alerte de la Tour du Pin
» Twisted Tour - 3eme mi temps
» [Vidéo] Accès Privé - M6 Tokio Hotel et les Afghanes on Tour
» [2010] Welcome To Humanoid City Tour
» Statue Mylenium tour - Fer forgé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans le monde du clown démoniaque! :: Paris :: Les halles-
Sauter vers: