Bienvenue dans un monde où rien n'est banal...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
                                      Bienvenue Dans Le Monde Du Clown Démoniaque ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le forum vient d'ouvrir ses portes et qu'une grande partie des rôles sont disponibles. Merci de bien vouloir vous rendre dans la partie " Annonces et Nouveautés " pour en prendre connaissance. Bon jeu!                          

Partagez | 
 

 Visites Paris

Aller en bas 
AuteurMessage
Nannerl Mozart
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : Chez mon père à Vienne

MessageSujet: Visites Paris   Lun 17 Mai - 16:21

* Un endoit sompteux Paris
* Regarda les alentours
* Puis chanta l'air entrainant de L'auBerge
Laisser vos déboire à la porte
Ici on sait noyer les amour morte
Coeur en berne prends verre en main
A la Taverne de L'ART DIVIN

* Malheureusement rentra dans un jeune femme
- Navré je suis navré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Lun 17 Mai - 16:34

Je vaquais à mes occupations habituelles de cette heures si, qui était de me rendre au lavoir où toutes les autres jeunes femmes se rendaient pour laver leur linges. C'est alors qu'une jeune femme, merveilleusement bien vêtu d'une robe encombrante mais sublime au dessus noir et au bas blanc me percuta. Me s'empressa de s'excuser:

- Ce n'est pas grave, laissez... Lui dis-je en ramassant le linge qui s'était échapé de mes bras.

Je me redressa ensuite, ayant tout ramasser, et regarda cette jeunne femme, je lui souria...

- Etes vous perdue Madame ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl Mozart
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : Chez mon père à Vienne

MessageSujet: Re: Visites Paris   Lun 17 Mai - 16:36

* Lui sourit
* Euh non je visite
* Lui sourit
- Laisser moi vous aider et réparer le mal que j'ai fait
* Regarder autour d'elle tout était si pauvre
- Pourquoi cette misère, ici ????
* Surprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Lun 17 Mai - 16:44

Je lui fis un sourire des plus remerciant, mais en aucun cas je ne la laisserais salir sa si jolie tenue pour me venir en aide.

- Ne vous en faite pas, je m'en sort très bien, laissez, n'allez pas vous salir, vous devez être attendue certainement quelques part...

Je lui avait dit celà d'un ton très doux. Je compris ensuite pas sa suivante question qu'elle n'était pas d'ici, du moins pas de France. Certes son accents Viennois m'avait déjà avancer sur la voie, mais elle aurait très bien pus loger dans la région, elle était déjà a la mode de la cour de France.

- Helas ! Madame, le Roi à un très joli chateau mais celui ci a préféré laisser dans la misère son peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl Mozart
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : Chez mon père à Vienne

MessageSujet: Re: Visites Paris   Lun 17 Mai - 16:50

- Commment un roi peu laisser le peuple dans la misère c'est pas possible je n'arrive pas à croire une chose pareil, un roi est la pour soutenir son peuple et pas le laisser parler
* Pense au clown
Clown j'ai besoin de toi
- Non c'est pas possible que votre roi fasse sa....
- Je me présente Nannerl Mozart pour servir Mademoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Lun 17 Mai - 17:00

Je la regarda certes un peut éffronté à l'idée que le roi ne dègne faire quelques choses pour nous. Lorsque je repensse que la frode n'y a rien fait. C'était pourtant la voix du peuple qui avait résonnée dans tout Paris pour tenter de faire comprendre a se cher souverain que nous ne pouvions plus resté comme nous l'étions...

-Et bien, nous en sommes la preuve vivantes, bien que nous nous sommes révoltés, la fronde n'aura servit à rien...

La pensé déchirante que l'état de la france ai ensuite emmené mon plus grand amour, mon Beaufort loin de moi à l'exil, rammenait les larmes au bord de mes yeux. Bien que mon cher et tendre soit revenue occuper mes côtés à nouveau, les souvenir de se terrible soir me déchirais encore le coeurs. Je sourit à la jeune femme lorsque celle-ci se présenta.

- Enchantée Madame.

Je priais pour que le Roi n'âi pas clamer l'épisode de la fronde dans les pays avec qui il entretenait une alliance... Lorqu'elle m'eu dit son nom " Mozart" fit le tour de mon esprit, j'avais déjà entendu se nom de famille quelques part mais il m'était impossible de me rapeller pour quelle occasion et surtout a quel endroit. je ne quitta pas mon sourire que je lui offrait depuis tout à l'heure.

- Je suis Isabelle..., en quelques sorte la fille de ce peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 12:21

Décidément, les pas de François le menaient toujours au même endroit, même après toutes ces années d'exil. Il y était comme guidé par son amour pour Isabelle et pour ce peuple qui lui était si cher. Il revenait d'une visite de courtoisie chez Monsieur, son cousin. Et comme à chaque fois, la bonne humeur de Philippe avait réussi à le contaminer. De tous ses cousins, Monsieur était celui à qui Beaufort osait le plus se confier et le seul à avoir entretenu une correspondance régulière avec lui durant son exil. Aujourd'hui, le frère du Roi avait accueilli son cher cousin à bras ouverts et l'avait même un peu taquiné sur cet air amoureux qui ne lui était absolument pas coutumier. "Auriez-vous renié votre voeu d'austérité, Frère François ?" lui avait-il même demandé en riant.
Bref, tout à sa bonne humeur, le Roi des Halles arpentait son "royaume", en saluant ses "sujets". Puis il aperçut celle qu'il cherchait. Elle tenait un panier de linge qu'elle devait s'apprêter à laver, et discutait avec une jeune femme vêtue d'une robe sublime. Le duc s'approcha d'elles, tout sourire. Il ramassa un linge qui gisait par terre et qu'Isabelle avait dû laisser tomber.


Excusez-moi, douce damoiselle, mais n'auriez-vous pas fait tomber cela ? demanda-t-il avec un sourire un peu taquin à sa "Reine.

Puis, il se tourna vers la jeune femme avec qui sa douce princesse parlait et s'inclina poliment devant elle, comme le voulait la galanterie.


Mademoiselle, permettez-moi de me présentez: je suis François de Bourbon-Vendôme, duc de Beaufort. Pour vous servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 14:48

J'entendis soudain des " Bonjour cher Roi " ou des " François" devinant les révérence de tous dans ces mots. Je fus ravie de voir à mes côtés mon tendre amour, accompagné des ses manière si galantes que j'aimais plus que tout au monde. Il me tendit le reste de linge qui jonchait encore le sol.

- Je crains bien oui, que se soit moi ...
Je répondis à son sourire taquin par un sourire du même effet et pris avec douceur et grâce le linge qu'il tenait.

Je déposa la panière d'osier que je tenais contre ma taille sur le sol y déposant le linge que mon bel ami de tendait. J 'observa mon tendre amour et la jeune femme avec qui je tenais conversation. J'avais joins mes mains l'une contre l'autre au devant de ma robe, certes avec un peu de timidité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl Mozart
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : Chez mon père à Vienne

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 16:03

* Vis ce beau jeune
* Fis une révérence à la sienne, alors c'était lui Francois de Vendôme le Duc de Beaufort l'homme le plus courageux qui soit pour défendre les plus démunis....
* Le regarde.....
- Francois de Vendôme je suis tellement ravi de vous reconnaitre ayant tellement entendu parlé de vous
* Lui sourit
- A moi de me présenter Nannerl Mozart, fille de Léopold et Anna Maria Mozart, le prénom de mon frère vous devez le connaitre
* Lui sourit
- Wolgang Amadueus Mozart, il à du d'ailleur jouer pour votre roi
* Regarde le peuple
- Qui je vois n'en a que faire des gens avec autant de pauvreter
* Soupir et regarde Isabelle
* Je vais écrire une lettre à mon père et lui demander de vous aider ils faut sauver ses gens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 16:40

François sourit à Nannerl tout en prenant la main d'Isabelle dans la sienne. Il voulait sentir son contact, comme pour s'assurer qu'elle était bien là. Toutes ces années d'exil lui aavait fait prendre la décision de profiter de chaque moment où il pourrait être avec elle. Il l'aimait tellement.
En apprenant le nom de son interlocutrice, un grand sourire illumina le visage de François. Bien qu'il connaissait Mozart, il aimait d'ailleurs beaucoup ce qu'il faisait, contrairement à sa Royale tante ou à madame de Montespan. La famille Mozart était d'ailleurs venue à Paris pour donner un concert où Wolfgang et sa soeur avaient montré leur virtuosité. François, qui était âgé d'à peine neuf ans à l'époque, y avait assisté et avait été ébloui par les deux enfants.


Mademoiselle Mozart, c'est un honneur pour moi de vous rencontrer à nouveau. J'ignore si vous vous en souvenez, mais quand votre famille et vous-même étiez venus à Paris, vous aviez donné, avec votre frère, un magnifique petit concert à la cour. Et j'y ai assisté, avec une admiration grandissante.

Puis la jeune Autrichienne fit une remarque sur la pauvreté des gens des Halles et le sourire de Beaufort s'effaça un peu. Il regarda autour de lui les gens qui le saluaient avec de faibles sourires et enlaça un peu sa douce Isabelle avant de répondre à la musicienne.

Hélas, il est vrai que mon Royal Cousin ne fait pas grand cas de la misère dans laquelle les guerres qu'il mène à l'étranger plonge son peuple. Et je suis l'un des premiers à le déplorer. Mais, malgré la révolte d'il y a quelques interminables années, le peuple n'a pas réussi à se faire entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 16:52

C'était alors grâce au explication de la jeune Nannerl que je pus remettre son nom sur un évènement. Certes je n'étais pas très âgée lorsque le concert avait été donné dans les jardin de Versailles, mais je travaillais déjà pour le roi et sa grandeur.

- Votre frère est donc ce grandiose musicien. Lui dis-je dans un petit sourire, petite j'aurais tout donnée et revendu mon titre d'ouvrière si je le pouvais pour être moi aussi musicienne...

Je vis un sourire grandissant apparaitre sur doux et beau visage de mon prince et je laissa ma main aller dans celle de Beaufort, Ne lachant ma jeune interlocutrice du regard que lorsque mon grand amour me pris contre lui. Je le vis perdre graduellement mon si beau sourire,je lui avait d'ailleur lancer un regard hésitant lorsque la demoiselle nous proposait son aide. Et lorsqu'il fit référence à la fondre, je baissa mon visage me serrant un peut plus contre lui.

- Votre aide nous serait utile, mais malheureusement elle ne servirait à rien. Répondis-je en relevant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl Mozart
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 11/05/2010
Localisation : Chez mon père à Vienne

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 16:55

* la regarda
- Pas si mon père vous donne la farine et le blé que nous avons en trop pour faire du pain
* Lui sourit et son idée de musicienne me donna une idée
* Regarda Isabelle
- Vous aimez la musique Mademoiselle ,,,,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Vendôme

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 27
Localisation : Auprès d'elle...

Feuille de Personnage
Age: 30 ans.
Relation:
Humeur: Mon coeur t'appartient, si tu es heureuse, je le suis aussi.

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 21:39

Votre proposition est très généreuse, chère Nannerl, et je vous en remercie grandement. Mais hélas, il faudrait que beaucoup d'autres personnes fassent preuve d'autant de générosité que vous pour que le peuple arrête de mourir de faim. En fait, il faudrait tout simplement que Sa Majesté ouvre les yeux et les oreilles pour voir et entendre la misère de son peuple, mais ça, même une révolte n'y a pas suffi.

À cette pensée, le poing de François se serra de rage. Heureusement que ce n'était pas la main qui tenait celle d'Isabelle, car elle aurait certainement eu très mal. Autant la visite chez Monsieur l'avait mis de bonne humeur, autant le simple fait de songer que la Fronde n'avait pas suffi à faire entendre les cris de faim et de déesepoir du peuple de France, le faisait enrager. Il baissa les yeux, au souvenir du carnage qu'avait été l'assaut du Palais Royal. Même s'il s'était souvent battu, depuis son plus jeune âge, Beaufort avait été presque traumatisé de voir des canons français tirer sur des hommes et des femmes français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : Paris, Versailles

Feuille de Personnage
Age: 24
Relation:
Humeur: La joie qui émane de ton coeur me rend suffisament heureuse

MessageSujet: Re: Visites Paris   Mar 18 Mai - 21:49

Je regardais toujours la jeune femme qui se tenait devant nous. Je serrais doucement la main de l'être cher de mon cœur pour l'apaiser. J'étais bien d'accord avec lui, il faudrait que le roi puisse s'apercevoir que le coût de toutes ses guerres entraîne la famine dans son peuple... Je fis une bise sur la joue de mon tendre ami afin de lui changer les idées même si je savais que cela n'y changerais pas grand chose. Je décidais ensuite de répondre à la question que Nannerl m'avait posé, histoire de changer de sujet.

- D'une sorte oui, car la musique est synonyme de fête, et les fêtes changent les idées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visites Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visites Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On fait quoi à Paris quand il pleut ?
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» [Disneyland Paris] Recrutement
» Accès au Parc depuis Paris / en train !
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans le monde du clown démoniaque! :: Paris :: Les halles-
Sauter vers: